Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

jeudi, septembre 23, 2021
56,463
Personnes infectées
Updated on September 23, 2021 11:25 am
24,537
Personnes en soins
Updated on September 23, 2021 11:25 am
30,858
Personnes guéries
Updated on September 23, 2021 11:25 am
1,068
Personnes mortes
Updated on September 23, 2021 11:25 am

Pollution des rivières congolaises: deux hippopotames et plusieurs poissons de la réserve Mangay retrouvés morts par asphyxie

La pollution des rivières congolaises depuis deux semaines continue de détruire la biodiversité et menace de plonger les populations riveraines dans une crise de malnutrition aiguë.

Deux hippopotames et plusieurs poissons de la réserve de Mangay, dans le territoire d’Idiofa (Kwilu) ont été retrouvés morts par asphyxie.

Le député provincial élu d’Idiofa, Bonaventure Kipalamoto qui livre l’information, alerte aussi que les populations riveraines des territoires de Bagata et Idiofa sont plongées dans la famine depuis l’interdiction de la pêche, pourtant activité principale.

“C’est pitoyable pour la population des territoires d’Idiofa et Bagata. Depuis que la rivière Kasaï est polluée, la population n’arrive même pas à faire la pêche, entrer en contact avec l’eau pour se laver. La situation devient compliquée et difficile. Les gros poissons crèvent, même deux hippopotames dans la réserve de Mangay précisément à Mpangu. Si la situation continue comme ça, la population va souffrir(…)”, a alerté cet élu provincial.

Outre ces deux territoires, les effets ont été également ressentis à la frontière entre les provinces du Kwilu et Maï-ndombe, précisément aux villages Munday et Bendela séparés par la rivière Kasaï. Ici, la population appelle les experts du Gouvernement pour déterminer ce qui est contenu dans l’eau devenue rougeâtre.

“Nous n’avons plus à manger depuis qu’il est interdit de pêcher. Que les experts viennent déterminer ce qui est contenu dans l’eau”, indique un habitant du village Munday.

Les autres ajoutent que ” c’est presque la famine  ces jours, que les autorités trouvent une solution quant à ce, sinon ça sera très difficile”.

desknature.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.