Présidence-Ceni: Dodo Kamba rejette les « allégations » de « pressions » et « menaces » contre les chefs religieux

Après la conférence de presse tenue lundi 2 août par les Églises catholique et protestante sur la situation qui prévaut au sein de la composante « Confessions religieuses » concernant la désignation de ses membres au bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), les six autres Églises ont réagi ce mardi 3 août.

Face à la presse, le groupe conduit par le prophète Dodo Kamba a rejeté les allégations sur les menaces et la corruption visant à imposer un candidat.

Pour l’Eglise orthodoxe au Congo, l’Eglise de Jésus Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu (Ejcsk), la Communauté islamique en RDC (Comico), l’Eglise du Réveil du Congo (Erc), l’Union des églises indépendantes du Congo (Ueic) et l’Armée du Salut, il s’agit simplement des « rumeurs ».
Alors que les catholiques et protestants brandissent des témoignages mentionnés dans le rapport, le groupe de six parle d’une simple manipulation.

« Est-ce que cela est sorti de lui-même ou fait par d’autres ? C’est la question qu’on a posée. Pourquoi le relever quelques heures après qu’il soit parti ? », s’est interrogé Dodo Kamba de l’Erc qui considère qu’il s’agit tout simplement de simples « rumeurs » sur des menaces ou des tentatives de corruption contre les chefs religieux. « Il n’y a aucune preuve fondée sur ces allégations », précise-t-il.

LM congo-press.com
A LIRE  Guerre dans l’Est : Bemba exhorte le gouvernement à doter les forces armées des moyens nécessaires pour assurer l’intégrité territoriale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.