Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, septembre 26, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 26, 2021 1:54 am
24,676
Personnes en soins
Updated on September 26, 2021 1:54 am
30,858
Personnes guéries
Updated on September 26, 2021 1:54 am
1,083
Personnes mortes
Updated on September 26, 2021 1:54 am

Présidence CENI : Pourquoi choisir Mr. Paul Nsapu Mukulu à la présidence de la CENI ?

Paul Nsapu Mukulu est un homme de la société civile, Vice-président de la Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH), fondateur et président du Conseil d’Administration de la Ligue des Electeurs (L.E)

L’organisation des élections de 2023 en RDC représente une nouvelle étape importante dans le processus de consolidation institutionnelle du pays, débuté depuis l’arrivée au pouvoir du président Félix Antoine Tshisekedi à la tête de la RDC.

Ces élections doivent être libres, transparentes et sans contestation pour donner au nouveau future président élu la légitimité totale de diriger le pays.

Ces élections sont attendues par la communauté internationale afin que la RDC retrouve sa place dans le concert des nations.

La tenue des élections en 2023 est aussi une grande opportunité qui s’offre au pouvoir actuel de démontrer sa capacité de donner la parole au ” peuple d’abord ” pour qu’il choisisse réellement ses dirigeants.

Selon les institutions actuelles en RDC, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) est la seule institution habilitée à organiser les élections en République Démocratique du Congo. Certain souhaite les reformes de la CENI avant le choix de son président. tandis que d’autre souhaiterez d’abord choisir les nouveaux dirigeants de la CENI pour ensuite la reformer

Alors qui sera à la tête de cette institution pour lui donnée une crédibilité tant nationale qu’internationale ?

Le samedi 20 mars à l’issue de la rencontre, entre le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia et l’abbé Donatien Nsholé, porte-parole des confessions et, secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques, celui-ci a encouragé tous les éventuels candidats à la présidence de la CENI à se faire connaître.

Depuis, un seul nom circule pour remplacer monsieur Corneille Nangaa à la tête de la CENI, c’est le nom de monsieur Paul Nsapu Mukulu.

Qui est Paul NSAPU MUKULU ?

Paul Nsapu Mukulu est né à Luluabourg actuel Kananga dans le Kasaï central en République Démocratique du Congo le 26 juin 1957. Il fait partie de la société civile, vice-président de la Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH), fondateur et président du Conseil d’administration de la Ligue des Electeurs (L.E)

Il a cumulé déjà plus de trois décennies d’expérience de plaidoyer tant au niveau national, qu’ international dans le domaine des droits de l’homme et des élections.

Théologien de formation, Paul Nsapu Mukulu est diplômé du Collège Sainte Anne (Institut Elikya/Kinshasa-Gombe) à la suite de brillantes et solides études primaires et secondaires à l’Institut Saint Dominique Xavio de Mikalayi et au Petit Séminaire Sainte Thérèse de Kabwe.

Titulaire d’une licence en Théologie Humaniste de l’évolution en 1986, Paul Nsapu est ordonné prêtre le 15 août 1982 par Mgr André Lothe (Evêque Commissaire pour la France et l’Afrique francophone). Il a effectué plusieurs formations et des stages dans le domaine des droits de l’homme et de l’organisation des élections dans divers pays

Conférence Nationale Souveraine: Melissa Wells (1991 à 1993) Ambassadrice Américaine au Congo, Monseigneur Laurent Monsengwo, président (centre) et Paul Nsapu, président de ligue des électeurs (droite).

 

Ses ambitions de servir le monde et sa nation notamment dans le domaine de la liberté d’expression, des élections crédibles et de la démocratie l’ont amené en 1991 à obtenir une mise en disponibilité auprès de sa confession religieuse pour lui permettre de se s’investir pleinement dans activités de promotions des valeurs de défense de la démocratie et de la culture électorale. il est membre du clergé de l’Eglise Catholique Libérale.

Ayant une grande maîtrise du processus de démocratie et des élections, Paul Nsapu a formé plus de 50 000 observateurs électoraux en RDC en partenariat avec les organisations de la société civile, les confessions religieuses et de nombreuses associations à but non lucratif : les modules de formation et de sensibilisation qu’il a élaborés ont permis le lancement des activités d’éducation civique et électorale sur l’ensemble du territoire congolais et dans plusieurs pays africains.

C’est depuis les années 80 – 90 que Paul Nsapu a une vision originale et constante sur les types d’élections dont les populations congolaises et africaines ont besoin pour plus de liberté et de développement : Il s’agit, d’élections dites fondatrices de l’Etat de droit, initiant un nouvel ordre socio-politique et économique au travers d’une gouvernance réellement responsable et participative.

Il est temps que la République Démocratique du Congo et le gouvernement actuel saisissent cette opportunité de rentrer dans l’histoire en organisant les élections libres et transparentes pour notre pays.

Frenzi de CA / Toupresse.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.