Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, octobre 17, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

Procès 100 jours : “la justice a été sévère avec Vital kamerhe” ( Sindika Dokolo)

Après la condamnation de Vital kamerhe à une peine de 20 ans de travaux forcés,  l’homme d’affaires congolais Sindika Dokolo, président du mouvement ” Congolais débout” estime que la justice a été sévère avec Vital Kamerhe.
<< La justice a été sévère avec Vital Kamerhe. La sanction quant à l’argent publique était une promesse du CACH. Mais on comprend mal comment on peut reconduire d’anciens cadres à la tête de la CENI sans avoir audité les milliards de dollars qui y ont été dépensés en toute opacité. Deux poids, deux mesures>>, estime Sindika Dokolo.
Lui qui critique sans cesse la position et le rôle que joue Joseph Kabila sur la scène politique, Sindika Dokolo a appelé la population congolaise  à la vigilance face aux soupçons de corruption sur la  désignation du nouveau président de la CENI qui selon lui, reste l’actualité brûlante du pays.
Il estime que, la présence de l’ancien président congolais Joseph Kabila avec toute sa fortune, constituerait un obstacle au bon fonctionnement de la justice mais également d’autres institutions d’appui à la démocratie.

Rappelons que c’est depuis hier samedi 20 juin que tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe a condamné Vital Kamerhe et Samith Jammal à 20 ans des travaux forcés pour détournement de 48 millions de dollars.
Par ailleurs, Vital Kamerhe  est  également condamné à 10 ans d’inéligibilité, Samith Jammal à l’expulsion du territoire congolais à l’issue de sa peine.
Le 3ème prévenu Jeannot Muhima est condamné à 2 ans de travaux forcés.
A LIRE  Ass.Nat: Jean Marc Kabund dépose auprès du Conseil d’État, une requête en référé contre la décision et l’installation du nouveau 1er vice-président

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
A LIRE  Ass.Nat: Jean Marc Kabund dépose auprès du Conseil d’État, une requête en référé contre la décision et l’installation du nouveau 1er vice-président

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.