Procès Chebeya et Bazana: l’audience du verdict renvoyée à plutard, la Haute Cour décide de réouvrir le débat

Ce vendredi 25 mars 2022, la Haute Cour militaire siégeant au second degré sur le double meurtre de deux activistes des droits de l’homme, Floribert Chebeya et de son chauffeur, Fidèle Bazana a décidé de réouvrir le débat. Le verdict sur un acquittement ou une condamnation sera rendu prochainement.

Le président de la Haute Cour militaire a motivé cette décision par la nécessité d’auditionner certaines personnalités citées par le prévenu Paul Mwilambwe pour que sa religion soit éclairée sur l’infraction de désertion simple mise à charge de Mwilambwe. 

Le commissaire supérieur Innocent Mbayo Walenga ; le bourgmestre de la commune de Selembao au moment des faits, Maître Douglas Nkulu dont la résidence aurait servi à la détention de Paul Mwilambwe; le directeur de cabinet de l’administrateur général de l’ANR, et l’auditeur général des FARDC au moment des faits ; le général Zelwa Katanga, sont les personnes citées.

Les auditions de ces personnes vont débuter le mercredi 30 mars 2022 à la prison militaire de Ndolo.

A LIRE  Justice : Mamie Tshibola absente à l'ouverture du procès qui l'oppose à Pascal Mukuna

Le commissaire supérieur Christian Ngoy Kenga Kenga, le commissaire supérieur adjoint Paul Mwilambwe et le commissaire Jacques Migabo sont poursuivis dans cette affaire pour détournement d’armes et munitions de guerre, assassinat, association des malfaiteurs, terrorisme et désertion simple. 

Lors de son réquisitoire, le ministère public avait requis la peine capitale pour Christian Kenga Kenga, 10 ans de prison pour Mugabo et l’acquittement de Paul Mwilambwe.

Djodjo Vondi
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.