Prophétie de Roland Dalo : Panique dans les Etas-majors politiques.

“Un grand candidat mourra avant 2023 et un autre sera sur une chaise roulante”. Un message coupe-gorge qui plonge les états-majors politiques des principaux prétendants à la présidentielle dans l’émoi, l’émotion et l’inquiétude.

Décidément, Dieu a parlé. À travers son prophète Roland Dalo de l’Église Philadelphie de la RDC, un message inattendu nous est tombé samedi soir. Pour le prophète Dalo, “seul Dieu opérera la sélection du prochain président de la République démocratique du Congo”. Et dans la même livraison prophétique, le pasteur et père spirituel de plusieurs acteurs politiques congolais précise que”deux futurs candidats seront naturellement écartés de la course par la volonté de Dieu”. De qui s’agirait-il ?

Tshisekedi, Kabila, Fayulu, Katumbi, Muzito, Bahati, Bemba, Matata, Kabund, Kamerhe, Nangaa…en course…


Lequel des potentiels présidentiables congolais serait-il concerné par cette prophétie qui fait frissonner les politiciens ? En tout état de situation, personne ne souhaiterait faire partie de cette liste noire décidée par le créateur. D’aucuns se demandent si le Dieu de Roland Dalo pourrait épargner les fidèles de l’Église Philadelphie, sa propre communauté. Notamment les trois principaux parmi lesquels figure justement Félix Tshisekedi. Ce dernier devenu président de la République aurait conservé de bonnes relations avec son pasteur. Tshisekedi est aussi apprécié dans les milieux chrétiens pour avoir consacré la nation à l’Éternel Dieu juste aux premières heures de son investiture au Palais de la Nation. Reste à savoir si le “frère Félix” a maintenu ses relations d’intimité avec le créateur. Le deuxième politicien membre de l’Église Philadelphie est sans nul doute le candidat Lamuka à l’élection présidentielle de 2018, Martin Fayulu Madidi. Comme son challenger de 2018, il aurait gardé ses bonnes habitudes de prière, y compris au programme dit “jeudi etoko” où chaque fidèle est appelé à se munir d’une natte pour une séance de prière à genoux tous les jeudis soirs. Enfin, Corneille Nangaa, un autre fidèle de Philadelphie. L’ancien président de la CENI aurait déserté l’Église pour des raisons personnelles. Plusieurs autres dignitaires de l’ancien comme du nouveau régime fréquentent les églises Philadelphie à travers le pays. Mais concernant la prochaine présidentielle, seuls les trois seraient soupçonnés de candidater au regard de leur imposante posture politique.
 
Katumbi, Kamerhe, Bemba, Kabund et Bahati, tous catholiques.
 
La prophétie de Dieu ne tient nullement compte de la confession des individus. Elle s’applique à tout être humain créé par Dieu. Catholiques, kimbanguistes, musulmans, orthodoxes, Bima, Bangunza ou réveils, peu importe. Il est donc normal que les adeptes de Vital Kamerhe s’interrogent précisément au sujet de l’etat de santé de leur leader en séjour médical prolongé en Europe. Il en est de même de Jean-Marc Kabund précipité aux soins à l’étranger. En revanche, étant donné qu’une prophétie peut s’appliquer même aux personnes en bonne santé, les proches de Bahati Lukwebo pourraient eux aussi se faire quelques soucis. Même si officiellement, le président du Sénat se déclare jusqu’ici derrière la candidature de Félix Tshisekedi.

A LIRE  RDC : Les décisions relatives aux récentes mise en place dans certains établissements publics et services suspendues ( conseil des ministres)

D’autre part, Moïse Katumbi, de confession catholique, donne l’impression d’être suffisamment en forme, politiquement et physiquement. Disposant d’une chapelle dédiée à la Sainte Vierge Marie dans la cour de sa concession de Kashobwe (Haut-katanga), le candidat Katumbi ne s’est pas privé d’opportunité pour convier Fridolin Cardinal Ambongo pour sa bénédiction inaugurale. Difficile de savoir si la prophétie de Roland Dalo pourrait toucher le patron de Mazembe dont la présidentielle est le plus grand projet d’avenir.

Kabila, protestant, Olive Lembe, catholique
 
Le couple Kabila pourrait-il se sentir égratigné par la prophétie de Roland Dalo ? Il est de notoriété publique que les Kabila font de la croyance en Dieu une culture de vie. Tout au long de leur règne, toutes les grandes cérémonies étaient ponctuées d’une séance de prière. D’après le prophète Denis Lessie dans l’une de ses tribunes, Joseph Kabila avait à son temps, décidé de la création d’un ministère de la religion au sein du gouvernement de la République. Malheureusement, les serviteurs de Dieu étaient divisés sur la question. C’est encore sous Kabila que les confessions religieuses se sont vues confier légalement la présidence de la CENI, même si jusqu’à présent, il y a beaucoup à redire sur la gouvernance électorale du pays. Depuis son départ du pouvoir, Joseph Kabila s’est retiré de la politique active préférant travailler au développement de ses fermes agricoles. Le 19 décembre 2021, Joseph Kabila connaîtra un accident atypique, trois tonneaux à bord de sa voiture en pleine vitesse. Il en est sorti sain et sauf.
 
Un candidat va mourir et un autre sera sur chaise roulante avant 2023
 
Si l’on en croit les révélations prophétiques du pasteur Roland Dalo, Dieu va opérer un choix pour la prochaine gouvernance politique de la RDC. Autrement dit, le prochain chef de l’État sera le choix de Dieu. Mais pour y parvenir, le créateur procédera à une sélection. Il éliminera certains et conservera d’autres. On ne sait pas encore qui partira et qui bénéficiera de la grâce divine pour se porter candidat.

A LIRE  Marche anti-Ronsard Malonda: des coups de balles pour disperser les manifestants aux alentours du palais du peuple (Situation 13h50)

Kabila, protestant, Olive Lembe, catholique
 
Le couple Kabila pourrait-il se sentir égratigné par la prophétie de Roland Dalo ? Il est de notoriété publique que les Kabila font de la croyance en Dieu une culture de vie. Tout au long de leur règne, toutes les grandes cérémonies étaient ponctuées d’une séance de prière. D’après le prophète Denis Lessie dans l’une de ses tribunes, Joseph Kabila avait à son temps, décidé de la création d’un ministère de la religion au sein du gouvernement de la République. Malheureusement, les serviteurs de Dieu étaient divisés sur la question. C’est encore sous Kabila que les confessions religieuses se sont vues confier légalement la présidence de la CENI, même si jusqu’à présent, il y a beaucoup à redire sur la gouvernance électorale du pays. Depuis son départ du pouvoir, Joseph Kabila s’est retiré de la politique active préférant travailler au développement de ses fermes agricoles. Le 19 décembre 2021, Joseph Kabila connaîtra un accident atypique, trois tonneaux à bord de sa voiture en pleine vitesse. Il en est sorti sain et sauf.
 
Un candidat va mourir et un autre sera sur chaise roulante avant 2023
 
Si l’on en croit les révélations prophétiques du pasteur Roland Dalo, Dieu va opérer un choix pour la prochaine gouvernance politique de la RDC. Autrement dit, le prochain chef de l’État sera le choix de Dieu. Mais pour y parvenir, le créateur procédera à une sélection. Il éliminera certains et conservera d’autres. On ne sait pas encore qui partira et qui bénéficiera de la grâce divine pour se porter candidat.

A LIRE  RDC : Félix Tshisekedi se dit profondément attristé par la disparition d'une cinquantaine de creuseurs artisanaux dans un éboulement de terre au Sud-Kivu

L’annonce a enflammé les réseaux sociaux. Plusieurs militants des leaders politiques les plus en vue tentent même de s’en prendre inutilement au prophète Dalo. Car, une prophétie ne dépend pas du prophète comme instrument de Dieu mais du Saint-Esprit, dont la puissance n’a point d’égal. Dans l’entre-temps, tous les chrétiens sont invités à la prière.

Jeanric Umande
Ouragan FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.