Propositions de lois Minaku et Sakata : l’UDPS affirme avoir son mot d’ordre entre les mains !

L’Union pour la démocratie et le progrès social-UDPS a dans un communiqué de presse, affirmé qu’elle détient encore à ce jour son mot d’ordre en cas de refus du FCC d’écouter le peuple.
Cette déclaration fait suite aux manifestations contre les trois propositions des lois initiées par les deux députés nationaux membres du FCC, en l’occurrence, Aubin Minaku et Garry Sakata.
« Il est surprenant d’entendre quelques responsables du FCC en difficulté avec le peuple congolais qui décide de se prendre en charge, et chercher déjà à faire de l’UDPS/TSHISEKEDI leur bouc », a indiqué ce communiqué.

Dans son communiqué rendu public le 22 juin dernier, l’UDPS avait menacé ses alliés du FCC de donner son mot d’ordre au peuple congolais pour barrer la route aux propositions de lois sur la réforme judiciaire initiées par Aubin Minaku et Garry Sakata.

Rappelons le mercredi 24 juin dernier, un groupe d’individus se réclamant de l’UDPS, avaient pris d’assaut le Palais du peuple, siège du parlement congolais pour protester contre les trois propositions des lois initiées par deux députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata tous membres du FCC.
A LIRE  Kabund aux militants décédés :" nos vaillants héros, dites à Étienne Tshisekedi que l’UDPS, ton parti, est au pouvoir mais que ce pouvoir n’est pas total"

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.