Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, décembre 5, 2021
58,319
Personnes infectées
Updated on December 5, 2021 5:22 am
6,282
Personnes en soins
Updated on December 5, 2021 5:22 am
50,930
Personnes guéries
Updated on December 5, 2021 5:22 am
1,107
Personnes mortes
Updated on December 5, 2021 5:22 am

RDC: « la tension entre le Chef de l’Etat et le Premier ministre est passée » (Porte-parole du gouvernement)

Dans une interview accordée à la radio Top Congo Fm, le porte-parole du gouvernement congolais David-Jolino Makelele a rassuré à la population congolaise que les relations entre le chef de l’État Félix Tshisekedi et le premier Ministre Sylvestre Ilunga sont actuellement bonnes.
Le ministre des médias et porte-parole du gouvernement estime que le malentendu entre le chef de l’État et le premier ministre n’existe plus bien que les ordonnances ont été contresignées par le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur faisant l’intérim du Premier ministre.
« les relations sont bonnes actuellement entre Félix Tshisekedi et Sylvestre Ilunga après cet épisode où le Premier ministre a refusé d’endosser les dernières mises en place effectuées au sein de la magistrature et de l’Armée pour n’avoir pas apposé son contreseing sur les ordonnances présidentielles y relatives« , a déclaré le porte-parole du gouvernement Jolino Makelele.
Par ailleurs, Jolino Makelele pense que le pays a à sa tête des gens responsables qui connaissent ce qu’ils doivent faire pour l’intérêt du pays.
« La collaboration est une nécessité au sommet de l’État et ils en ont conscience. Ils ont fait preuve de beaucoup de maturité et de responsabilité », a-t-il précisé.
Et d’ajouter: « le Chef de l’Etat et le Premier ministre continuent à travailler comme cela est décrit dans la Constitution ».
Il y a lieu de rappeler que, dans un communiqué, le Premier ministre congolais avait affirmé que les ordonnances présidentielles portant sur les remaniements au sein de l’armée, notamment la mise à l’écart du général John Numbi, auraient dû être cosignées par lui. Pour ce faire, Sylvestre Ilunga avait sollicité une rencontre avec Félix Tshisekedi pour « tirer au clair » ce qu’il qualifiait de « situation préoccupante ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.