Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, octobre 17, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

RDC : L’APLC veut intégrer des cours de lutte contre la corruption dans l’enseignement maternel, primaire, secondaire, professionnel et universitaire dès la rentrée 2021

L’ Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) a tenu, mardi 2 février, une réunion au cours de laquelle elle a manifesté son souhait d’introduire des cours de lutte contre la corruption dans l’enseignement maternel, primaire, secondaire, professionnel et universitaire dès la rentrée 2021.
Au cours de cette réunion, il a aussi été question de l’élaboration d’un cahier des charges d’un plan d’action, de l’agenda, de la formation des formateurs à la lutte contre la corruption.
«La corruption dans l’enseignement général et professionnel est très présente en République démocratique du Congo. L’on corrompt pour un bulletin, on abuse de l’autorité contre des faveurs intimes. D’où la nécessité pour l’APLC d’agir en profondeur et d’apporter des réponses concrètes par une stratégie de prévention afin d’enrayer ce fléau», peut-on lire dans un communiqué parvenu à Bisonews.cd.
Cette rencontre a eu lieu en présence du coordinateur de l’APLC, Ghislain Kikangala, de sa coordonnatrice adjointe chargée des détections, de la prévention, et de l’administration, Benny-Laure Kamwiziku, et du Représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), Jean-Pierre IIBoudo.
À en croire l’APLC, ce programme permettra aux élèves du secteur de pré-primaire, primaire et secondaire «d’apprendre à détecter et comprendre ce qu’est la corruption, comment la combattre, d’en assimiler les notions fondamentales et de s’approprier les outils de protection et de dénonciation».
Afin de mener son projet à bon port, l’APLC bénéficie du partenariat avec l’UNESCO.
Eunice Luyeye

A LIRE  Pollution des rivières : Ève Bazaiba préconise une restauration de l’écosystème aquatique

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.