RDC : Le groupe État islamique annonce avoir tué deux militaires des FARDC à Beni

Le groupe terroriste État islamique-EI a affirmé avoir tué deux soldats de l’armée congolaise lors d’une attaque dans le nord de la République démocratique du Congo, a rapporté BBC.
Selon un communiqué diffusé le 15 avril, l’EI a affirmé avoir tué deux militaires lors d’un affrontement entre ses militants et  les forces armée congolaise le 13 avril dernier dans le village Indouma de la région de Beni, dans la province du Nord-Kivu.
Selon la même source, ce groupe rebelle avait saisi des armes à feu et des munitions après l’attaque.
La déclaration de l’EI a été publié par sa branche autoproclamée “Province de l’Afrique centrale”, qui comprend jusqu’à présent les activités de l’EI au Mozambique et en RDC.
Le groupe a revendiqué pour la dernière fois une attaque en RDC lorsqu’il a déclaré avoir tendu une embuscade aux forces militaires congolaises le 22 février, tuant prétendument deux soldats.

A LIRE  Beni : le coordonnateur du PDDRS-C invite les groupes armés à déposer les armes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.