RDC : le parti de Joseph Kabila demande aux autorités de garantir aux confessions religieuses un « climat serein » pour la désignation du président de la CENI

Le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) s’insurge contre la « crise délibérément entretenue par un camp politique », pour empêcher le bon déroulement du processus de désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à savoir le président de la centrale électorale et un membre de plénière de cette dernière.

Le parti de Joseph Kabila dit déplorer « l’aggravation de la situation socio-politique et sécuritaire du moment, par une crise délibérément entretenue par un camp politique qui a peur d’affronter les joutes électorales devant être organisées en 2023 par une CENI véritablement indépendante ».

Le PPRD affirme qu’il prête une attention particulière à l’évolution de la situation. Il invite le pouvoir public à favoriser un « climat serein » entre les confessions religieuses pour parvenir de manière consensuelle à désigner leurs délégués.

«Le PPRD rappelle au pouvoir public ses obligations et devoirs de garantir aux confessions religieuses un climat serein pour mener à bon port les pourparlers destinés à désigner librement les membres de la CENI qui mèneront le peuple congolais aux élections inclusives, libres, transparentes, démocratiques et apaisées, et ce, dans le délai constitutionnel », ajoute le communiqué du secrétaire permanent du PPRD.

A LIRE  RDC : Joseph Kabila traduit en justice pour spoliation d'un diamant d'une valeur de 1.5 millions de dollars américains

Les confessions religieuses ont dénoncé les menaces dont elles sont victimes dans le processus de la désignation du président de la CENI. Des allégations de corruption ont été même faites par le président de la plateforme des confessions religieuses, Mgr Marcel Utembi.

La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et l’église du Christ au Congo(ECC), ont rejeté même la désignation des candidats par les six autres composantes, estimant qu’elles sont  soutenues par un camp politique. Les six confessions religieuses ont, malgré les dénonciations, déposé les PV désignant Denis Kadima présenté par les kimbanguistes comme candidat président de la CENI et Roger Bimwala, candidat porté par l’Armée du salut, pour occuper une place de membre à la plénière de la centrale électorale.

Ivan Kasongo actualite.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.