RDC : le parti de Moïse Katumbi exige la libération de Jacky Ndala

C’est depuis 11 heures de Kinshasa que plusieurs sources médiatiques signalent l’enlèvement de l’activiste politique et membre de “Ensemble pour la République” de Moïse Katumbi par des hommes non encore identifiés.

 Les menaces pesaient sur sa personne. Finalement, le président de la Ligue des jeunes d’Ensemble pour la République vient d’être enlevé près de chez lui“, a alerté Papy Mbaki, son adjoint à la coordination de la Jeunesse d’Ensemble pour la République cité par Ouragan FM.

Le même poursuit ” qu’il a été amené vers une destination inconnue par des hommes en uniforme non autrement identifiés“, informe-t-il avant de condamner cette arrestation qu’il juge arbitraire et visant à taire les voix contraires au régime Tshisekedi. « Nous condamnons cette arrestation arbitraire visant à décourager en vain notre détermination à barrer la route à quiconque qui tentera de prendre des initiatives discriminatoires contre tout congolais », menace-t-il en appelant à une mobilisation massive contre cet acte.

A LIRE  UNC: Vital Kamerhe veut redynamiser les organes de son parti dans les provinces

Les faits se sont produits ce matin aux environs du quartier où réside Jacky Ndala. Ce dernier avait, avant d’être amené, fait une note vocale pour alerter sur des mouvements suspects des personnes visiblement militaires mais en tenue civile au tour de sa maison. “Il disait également dans l’audio que les membres de l’Udps veulent l’accuser d’être à l’origine du décès de l’artiste comédien et membre de l’Udps Mars Kadiombo décédé en milieu de la semaine passée de Covid-19“.

lisapo/bisonews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.