RDC : les éléments de la Police désaffichent les panneaux publicitaires de Vodacom sur la coupole du stade des Martyrs

Depuis quelque jours, la coupole du stade des Martyrs n’affiche aucune publicité. Les panneaux publicitaires de la société Vodacom autrefois visibles ont été désaffichés par les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) sur base d’une décision de justice.

Le Directeur général de la société Mediamage, Steve Konde Mabiala, propriétaire des structures métalliques placées sur la coupole du stade omnisports des Martyrs pour y afficher des panneaux publicitaires se dit satisfait.

Confiant, Steve Konde Mabiala se félicite de cette première victoire de son entreprise et attend avec impatience l’issue du procès intenté contre Vodacom Congo pour « affichage irrégulier » sur la coupole du stade des Martyrs.

« Mediamage est en procès contre Vodacom Congo pour affichage irrégulier de sa publicité sur des structures métalliques appartenant à Mediamage, placées sur la coupole du stade des Martyrs. Vodacom Congo avait eu à placer sa publicité sans passer par Mediamage qui pourtant, dispose d’un contrat signé en bonne et due forme avec l’Etat congolais représenté par le gestionnaire du stade. Après avoir tenté plusieurs fois en vain de rencontrer Vodacom Congo afin de régler le différend à l’amiable, j’ai décidé de porter l’affaire devant les juges. Et sur base d’un jugement avant dire droit, Vodacom Congo était obligé de désafficher sa publicité sur le coupole du stade des Martyrs. », a expliqué Steve Konde Mabiala.

A LIRE  Génocide rwandais : la France clôt les poursuites judiciaires contre l'entourage de Paul Kagame

Et d’ajouter : « Je salue la bravoure des éléments de la Police qui, malgré des pressions et intimidations de tout genre, sont restés droits dans leurs bottes et ont exécuté l’ordre du Parquet ».

Pour rappel, les structures métalliques d’affichage sur la coupole du stade des Martyrs font l’objet d’un contrat tripartite signé entre le stade des Martyrs, Mediamage et la société Orange. Si le premier a rendu disponible son espace, le deuxième contractant a apporté ses matériels ainsi que sa main d’œuvre experte. Le troisième contractant, lui, a apporté des moyens financier pour la concrétisation du projet.

Selon les termes du contrat, Mediamage détient l’exclusivité d’affichage sur la coupole jusque fin 2023.

Olivier KAFORO zoom-éco/ Bisonews.cd

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.