Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

jeudi, septembre 23, 2021
56,463
Personnes infectées
Updated on September 23, 2021 11:25 am
24,537
Personnes en soins
Updated on September 23, 2021 11:25 am
30,858
Personnes guéries
Updated on September 23, 2021 11:25 am
1,068
Personnes mortes
Updated on September 23, 2021 11:25 am

RDC : «L’état de siège : ce qu’il ne faut pas accepter» (Papy TAMBA)

La notion de l’état de siège tire son origine des concepts qui entourent des pratiques dictatoriales. Comparé dans une certaine mesure à la loi martiale, l’état de siège transfère les pouvoirs civils aux militaires. Il restreint aussi les libertés individuelles et collectives, d’où la nécessité de le limiter dans le temps.
En France, pour ne prendre que l’exemple de ce pays, au delà de 12 jours, l’état de siège doit recueillir un avis préalable du parlement avant son éventuelle prorogation.
En RDC, les dispositifs combinés des articles 85 et 144 de la constitution sont assez clairs sur les raisons qui peuvent conduire à ce qu’il soit décrété ainsi que sur son délai. Néanmoins, nous pouvons exprimer nos réserves et nos inquiétudes sur quelques points.
1. L’état de siège est généralement décrété ailleurs pour mettre fin aux mouvements de protestation des civils et non pour mettre fin à une guerre, surtout pas face aux mouvements terroristes qui n’ont pas d’agenda à tenir. Que peut changer un état de siège face aux gens qui font des incursions, sans tenir compte d’un quelconque calendrier, alors que l’état de siège est lui-même soumis à un calendrier ? Les raisons qui ont conduit à le décréter nous paraît plus politiques que pour d’autres raisons. C’est bien dommage !
2. Décréter un état de siège et inviter une armée étrangère en même temps sur notre territoire, sans une concertation préalable avec le parlement est extrêmement dangereux pour l’avenir de tout un peuple. Ce d’autant plus que les armées étrangères invitées dans plusieurs pays sont souvent accusées des faits de viol et de terreur sur la population civile qui ne sera pas en mesure de revendiquer ses droits en plein état de siège
3. En quoi l’état de siège augmentera-t-il la force de frappe de notre armée ? Si nous faisons plus face à une guerre asymétrique, ne faudrait-il pas plus renforcer nos services de renseignement militaire, que de se prêter à des effets d’annonce ? Il n’existe aucune base militaire des ADF. C’est important de le savoir.
À propos, tenez, chers compatriotes congolais, que le Président KABILA a mis fin à une rébellion qui a occupé plus de 700 km² dans notre pays, sans décréter une seule fois l’état de siège. Si les interventions sont pour créer des suberfuges, afin de trouver une raison de prolonger les élections en 2023, c’est peine perdue. Que DIEU bénisse nos FARDC.
Ce message vous vient du paradis.
L’archange Papy TAMBA,
Le Papy le plus célèbre de la RDC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.