RDC : plus de 220 personnes massacrées par les rebelles miliciens Ngumino, Twirwaneho et Red Tabara au Sud Kivu

Dans une déclaration rendue public, les députés provinciaux du Sud-Kivu affirment et dénoncent les massacres de 220 civils à Kipupu dans la chefferie d’Itombwe dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu.
Le Chef de secteur avait avancé un bilan de 50 morts et la société parlait de 202 personnes tuées par la coalition des miliciens Ngumino, Twirwaneho et Red Tabara qui a revendiqué cette attaque de la nuit du 16 au 17 juillet.
 » Il est à ces jours rapporté par les sources locales que plus de 220 personnes ont été massacrées, des femmes violées, plusieurs maisons incendiées et du bétail emporté à Kipupu, secteur d’Itombwe territoire de Mwenga dans la nuit du 16 au 17 juillet 2020« , peut-on lire dans une déclaration signée par 30 députés provinciaux du Sud-Kivu.
Ils ont condamné avec véhémence cette situation macabre.
 » Soucieux de la paix, de l’unité et du développement de notre province, face à cette situation macabre et préoccupante, qui ne nous laisse pas indifférent, en tant qu’élus du peuple et que nous condamnons avec véhémence », ont-ils ajouté.
Les députés provinciaux invitent à leur tour le président de la République à renforcer les initiatives diplomatiques pour consolider la paix dans la sous région.
Actualité.cd/ Bisonews.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.