Beni : plus de 386 civiles tués dans les affrontements entre les FARDC et les rebelles ADF

Plus de 386 civils ont perdus la vie dans le territoire de Beni au Nord-Kivu depuis le lancement des opérations militaires de l’armée congolaise contre les troupes rebelles, selon Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), qui est un projet commun géré par Human Rights Watch et le Groupe d’étude sur le Congo de l’Université de New-York.
KST cartographie les violences exercées par les groupes armés lors des affrontements avec les forces de sécurité étatiques congolaises dans les deux provinces Kivusienne.
Selon les statistiques de KST, les dernières attaques attribuées aux ADF dans la région a eu lieu à Bwerere dimanche dernier où 8 personnes en sont mortes.
Les sources parvenues à Bisonews.cd en provenance de l’état-major avancé des Fardc affirment que plusieurs tombes de fortune ont été découvertes dans ladite région. Les mêmes sources renseignent également que les enquêtes n’ont pas encore été menées pour savoir si elles renferment des combattants ADF ou des civils.
Les éléments de renseignements lâchent que « Ces ADF ne constituent plus un danger à même d’affronter directement l’Armée ».

A LIRE  Abattage d'hélicoptère de l'ONU au Nord-Kivu : à son tour, le M23 accuse l'armée congolaise et demande des enquêtes (Communiqué)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.