Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mardi, octobre 19, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

RDC : procès Matata Ponyo fixé au 25 octobre prochain à la Cour constitutionnelle (Avocat)

Le président de la Cour constitutionnelle a fixé au 25 octobre prochain l’ouverture du procès de l’ancien Premier Ministre, Matata Ponyo sur la débâcle du projet Bukanga Lonzo, a confirmé à ACTUALITE.CD, l’avocat de Matata, Me Laurent Onyemba.

Cette affaire a été transférée à la Cour constitutionnelle depuis le lundi 30 août dernier pour fixation d’audience, nous avait rapporté une source proche du dossier.

« Le dossier sur l’affaire Bukanga Lonzo est transféré à la Cour constitutionnelle depuis ce lundi 30 août. Lorsqu’on transmet le dossier par le Procureur Général près la Cour constitutionnelle, le président prend une ordonnance de fixation d’audience… », avait dit la  source.

Le sénateur Matata Ponyo a été auditionné le 9 août dernier par le Procureur Général près la Cour constitutionnelle en rapport avec le dossier du parc Bukanga Lonzo. Dans un long communiqué publié ce jeudi 12 août, il a déploré le fait que le PG ait voulu l’interroger dans cette affaire, alors que le Sénat ne l’a jamais autorisé.

A LIRE  RDC : L'inhumation du juge Raphaël Yanyi va intervenir le lundi 20 juillet à Kinshasa
A LIRE  CNSS : grâce à l’IGF, les recettes passent de 204 à 314 millions de dollars

«Monsieur le Procureur Général a voulu m’interroger sur le dossier du Parc agro industriel de Bukanga Lonzo, étant encore malade et en repos médical, et rappelant que je ne peux aller à l’encontre de la décision de la plénière du Sénat du 15 juin 2021 qui a rejeté la demande d’autorisation des poursuites judiciaires à mon encontre, je me suis interdit de répondre à toute question en rapport avec le dossier Bukanga Lonzo », avait dit Matata Ponyo.

L’ancien Premier Ministre est interdit de quitter le territoire national, alors qu’il souhaite se rendre à l’étranger pour des soins. Décision qu’il fustige.

Contexte

Pour rappel, à la suite des révélations de l’inspection générale de finance (IGF), sur des éventuels détournements des fonds (plus de 200 millions USD) dans la production du parc agro industriel de Bukanga  Lonzo, le Procureur général près la Cour constitutionnelle s’est saisi du dossier pour demander l’autorisation des poursuites contre Matata. Le 15 juin la plénière du Sénat avait voté contre l’autorisation des poursuites et de levée des immunités de Matata Ponyo. Quelques semaines plus tard, soit le 5 juillet, le bureau du Sénat a autorisé les poursuites contre Matata dans les dossiers des biens Zairianisés. Les avocats du sénateur dénoncent un acharnement politique. Selon eux, le régime actuel veut écarter un potentiel candidat à la présidentielle prévue en 2023.

A LIRE  RDC : Détournement de fonds Covid-19, Jean-Claude Katende dénonce le laxisme de la justice congolaise
A LIRE  La ministre de la formation professionnelle sommée de restituer 778,735 USD et plus de 750 millions de FC retirés “sans motif valable” au Trésor public

Ivan Kasongo

Actualité.cd/Bisonews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.