Retrait des avions Kenya Airways de Congo Airways : « Je crains que le prix de billets soit encore majoré par les rares compagnies privées », Jonas Tshiombela

Le retrait de deux avions Embraer E190 de la société Kenya Airways de la flotte de Congo Airways, suscite des inquiétudes sur la capacité de la compagnie nationale de continuer à desservir ses différentes lignes.

Jonas Tshiombela, coordonnateur de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), craint que cette situation occasionne la hausse de prix de billets d’avion par les compagnies privées à cause d’une forte demande, s’est-il exprimé ce lundi 21 mars 2022 à Media Congo Press (MCP).

« Je crains que cette situation puisse encore plonger Congo Airways dans une situation financière dejà très difficile. Certaines provinces risquent d’être isolées du reste de la Republique avec toutes les conséquences que cela entrainent », a-t-il ajouté.

« Qu’en est-il alors de 7 avions brésiliens promis avec fracas par les autorités congolaise ? Toutes les taxes aéroportuaires que nous payons depuis plusieurs années ont servi à quoi ? », s’est-il interrogé.

Cet acteur de la société civile estime que l’interpellation au parlement du ministre des Transport et voies de communication, Cherubin Okende, s’impose au regard des risques que court le pays avec l’explosion de prix de billets d’avion.

A LIRE  A Bunagana, une radio communautaire saccagée et ses journalistes menacés par les rebelles du M23

Le partenariat conclu en 2021 entre Kenya Airways et Congo Airways dans le cadre du protocole d’accord signé à Kinshasa et validé par les présidents Uhuru Kenyatta du Kenya et Félix Tshisekedi, devait relancer la compagnie nationale. Mais, coup de tonnerre, jeudi dernier, Kenya Airways a décidé de rapatrier ses deux avions Embraer à Nairobi.

Selon des indiscrétions, Kenya Airways a évoqué l’insolvabilité de la partie congolaise qui n’a pas pu honorer son engagement du contrat de leasing, avec promesse d’achat, conclu avec Kenya Airways. Ce que rejette Congo Airways qui évoque « des raisons strictement opérationnelles ». La compagnie congolaise a aussi annoncé le prochain retour de son aéronef Airbus A320 qui se trouve « au Maroc pour entretien » ainsi, qu’un « A319 en leasing à même de transporter 150 passagers ».

La coopération entre les deux compagnies prévoyait aussi un partage de code de frêt avec Congo Airways. Kenya Airways proposait également des cours, via son Pride Center, et explorait l’échange de personnel technique dans divers domaines afin d’assurer le transfert de compétences entre les deux compagnies aériennes.

A LIRE  Kinshasa : Ne Muanda Nsemi vient de quitter le CNPP!

Djodjo Vondi
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.