Sénat : La ministre des Mines auditionnée sur le refus de deux sociétés minières de recevoir une mission de l’État congolais

Après son exposé ce mardi 05 avril 2022 au Sénat sur la question  orale avec débat lui adressée par la sénatrice  Victorine Lwesse, la ministre des mines a sollicité et obtenu 72 heures pour revenir répondre aux 45 autres préoccupations soulevées à la suite de ses réponses.

Les 72 heures tombant un vendredi, jour du conseil des ministres, le président du Sénat a carrément demandé à ce membre du gouvernement Sama de se présenter le lundi prochain pour répondre aux questions des élus des élus.

Ces préoccupations ont tourné de manière générale, autour du contrôle de l’arrivée des exploitants étrangers au pays, leur nombre sur le territoire congolais, l’exécution du code minier, du fonds minier pour les générations futures la traçabilité et la quantité annuelle des minerais exploités en République démocratique du Congo.

La question orale avec débat de la Sénatrice Victorine Lwesse était basée sur le refus de deux sociétés qui exploitent les minerais au Sud-Kivu de recevoir dans leurs  installations une mission de l’état congolais conduite par le ministre provincial des mines du Sud-Kivu. 

A LIRE  Transport en commun : Grève des chauffeurs, que reclament-ils?

L’abondance de préoccupations suscitées par cette question orale avec débat a amené au renvoi des deux autres initiatives de contrôle parlementaire prévues pour ce mardi à lundi prochain. 

Il s’agit d’une autre question orale adressée cette fois-ci à la ministre de culture et arts, initiative du sénateur Dénis Kambayi et de l’audition du directeur général a.i de la REGIDESO, initiative du sénateur Papy Bazego.

Moïse Dianyishayi 7sur7.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.