Société : Martin Fayulu accuse Kabila et Tshisekedi d’être à la base de l’assassinat d’un militant de la Lucha

Après la mort récente d’un jeune militant du mouvement citoyen la Lutte pour le Changement-LUCHA, tué par un élément de la police nationale congolaise lors d’une marche pacifique organisée dans la ville de Beni le jeudi 21 mai dernier pour dénoncer la montée de l’insécurité et des massacres par les rebelles ougandais d’ADF, Martin Fayulu a haussé le ton.
Le candidat malheureux de l’élection présidentielle de décembre 2018 en RDC considère cet acte comme un nouvel assassinat perpétré par le régime Tshisekedi et Kabila pour faire taire ceux  réclament leurs droits fondamentaux alors garantis par la Constitution.

<< Le régime sanguinaire de Kabila continue avec son proxy Tshisekedi à tuer, sans merci, de braves jeunes. De L. Nkulula, en passant par O. Muhindo et aujourd’hui Freddy Kambale, la Lucha paie un lourd tribut pour réclamer des droits fondamentaux garantis par la Constitution>>, peut-on lire sur le compte Twitter de l’homme de la vérité de urnes.
Les éléments de la police nationale congolaise usent des moyens peu conseillés dans l’encadrement des manifestations de la population, ce qui a causé la mort de plusieurs manifestants dans différentes provinces de la République Démocratique du Congo.
Signalons que la police nationale congolaise a annoncé avoir arrêté l’auteur de cet acte, et ce dernier sera jugé dans une audience publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.