Soutien du Rwanda aux M23: “on ne peut pas aller dans cette rhétorique des militaires pour personnaliser le sujet”. ( P.Muyaya)

Une nouvelle polémique est née entre Kinshasa et Kigali depuis la reprise d’attaques des positions des FARDC par les rebelles du M23.
L’armée congolaise par le truchement du porte parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, accuse le Rwanda de soutenir cette rébellion qui sévi dans cette province.

Dans une interview accordée à RFI, Patrick Muyaya, ministre de la communication et médias, porte parole du gouvernement calme la donne.

“ Il y a eu une incursion de rebelles du M23, c’est pour la deuxième fois, la première c’était au mois de novembre dernier, c’est les mêmes méthodes, on connaît la proximité qui a toujours caractérisée ces forces rebelles avec le pays dont vous parlez, évidemment, si les militaires en parlent, c’est eux qui peuvent l’attester ; mais aujourd’hui, nous on ne peut pas se focaliser sur ces choses parce que le temps est venu de construire une relation de paix dans la sous région”, a indiqué Patrick Muyaya dont la réponse ne semble pas convaincre l’opinion qui pense qu’il a été trop Clément envers le Rwanda qui depuis la nuit de temps est aux côtés des rebelles du M23.

A LIRE  RDC-Beni: 5 morts et plusieurs blessés dans une nouvelle attaque au village frontalier de Nobili

Selon plusieurs analystes, le Ministre qui soutient le nouveau narratif dans sa vision avec les pays voisins, n’apporte pas un appui au gouverneur militaire qui a présenté le weekend dernier, les deux militaires rwandais capturés dans le rang des rebelles du M23.

“ On ne peut pas aller dans cette rhétorique des militaires pour la quelle il existe de mécanismes de vérification entre les deux pays, ces mécanismes seront activés, les contacts diplomatiques vont se faire s’il s’avère que les choses puissent être clarifiées”, a déclaré le porte-parole du gouvernement sur un ton moins ferme, alors que la situation sur terrain prouve le contraire, ce avant de dire qu’il était pas certain que les deux personnes présentées par le gouverneur militaire puissent être des militaires rwandais.

 
“ Je ne voudrais pas aller sur ce champ pour personnaliser le sujet, nous travaillons pour la paix dans la région”, a martelé Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

A LIRE  Nord-Kivu : poursuite des combats entre les FARDC et M23 dans le Rutshuru

Cette façon de faire prouve une fois de plus, qu’il y a un problème de coordination dans l’action gouvernementale, estime quelques congolais.


24sur24.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.