Sud-Kivu : Une marche des enseignants qui revendique l’application du protocole de Bibwa dispersée à coup des gaz lacrymogènes à Bukavu

Une marche de protestation des enseignants qui revendiquaient l’application du protocole de Bibwa par le gouvernement congolais à Bukavu ce lundi 10 août, a été dispersée à coup des gaz lacrymogènes par la police nationale congolaise.
Ces enseignants demandent entre autres, la suppression des zones salariales ainsi que le deuxième palier de paiement promis par le gouvernement.
La marche est partie du bureau de coordination de la société civile. « Je parle je meurs, je ne parle pas je meurs, alors je parle et je meurs », scandaient les manifestants qui ont été dispersés au niveau de la mairie de Bukavu.
« Nous venons d’être dispersés par les éléments de la police envoyés par le maire de la ville alors que, nous voudrions marcher pacifiquement pour revendiquer nos droits. Il y a des blessés, 5 camarades sont interpellés et d’autres ont perdu des téléphones et tout ça le maire de la ville doit payer », a dit Deo Dyalunda, secrétaire de la synergie des syndicats des écoles conventionnées au Sud-Kivu.
Les manifestants n’ont pas pu atteindre le cabinet du gouverneur où ils allaient déposer un mémorandum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.