Tanganyka : cinq blessés lors d’une incursion de la milice Twa dans deux villages de Nyunzu

Cinq personnes ont été blessées à coup de flèches à Kyoko et une dizaine d’habitants du village de Mutupeke ont été pris en otage lors d’une incursion lundi 26 octobre, de la milice Twa, dans deux villages du secteur de Kisengo au Nord du territoire de Nyunzu, dans la province du Tanganyka. 

La première attaque de la milice Twa, du groupe ‘’Hapa na pale’’ sur un village situé à 7 km de Kyoko est survenue autour de 16 heures, a témoigné un membre de la société civile dans la zone : 

« On a reçu cinq hommes blessés à coup de flèches ainsi que des motards menacés en cours de route. Tous les biens des motards ont été pillés par la milice » 

Cette attaque a été précédée par une première incursion dans le village de Mutupeke qui a fini vendredi dernier par une prise d’otage dans le secteur de Misisi : 

« L’affrontement a commencé autour de 2 heures du matin. Dix hommes et 5 femmes ont été pris en otage. Le Commandant de la milice Twa a exigé pour la libération de ces dix hommes ainsi que les cinq femmes, un total de 15 personnes, un montant de 650 000 FC (325$) », a précisé cette source. 

A LIRE  Kinshasa : les dépouilles mortelles gardées à la morgue de l’hôpital général de référence de Kinshasa ne doivent plus dépasser un délai de 7 jours (le gestionnaire)

Il ajoute que les otages ont été libérés après payement d’une rançon :  

« A 18 heures, avec la contribution faite par le Chef Coutumier de ce village de Mutupeke ; ils sont allés récupérer ces otages à partir de 23 heures », a ajouté ce membre de la société civile qui a requis l’anonymat au regard de la situation sécuritaire déplorable dans la zone.

Radio Okapi 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.