Tensions à l’Est de la RDC: « la nouvelle génération doit combattre pour sauvegarder l’intégrité territoriale » (Michel MWIKA BANZA)

Le Président National du Parti National pour la Nouvelle Energie du Congo (PNEC), Michel MWIKA BANZA, a fustigé l’attitude « agressive » du Rwanda et de l’Ouganda sous le label des groupes armés dans la déstabilisation de la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Il l’a fait savoir au cours d’une veillée patriotique organisée le vendredi 8 juillet à Kinshasa sur la place royale à Gombe ayant pour but d’exprimer la solidarité et les encouragements envers les populations du Kivu et de l’Ituri mais aussi aux Forces Armées de la la République Démocratique du Congo (FARDC).

Cette veillée, qui a connu la participation de plusieurs cadres et militants de cette formation politique, a été aussi une occasion pour Michel MWIKA BANZA de rappeler la lourde responsabilité de chaque congolais qui est celle de veiller et préserver l’intégrité du territoire national.

« En solidarité avec nos compatriotes de l’Est du pays qui sont confrontés depuis plusieurs décennies à des exactions sans précédent, mais aussi apporter notre soutien aux FARDC qui défendent héroïquement notre pays. Depuis un moment notre pays est confronté à une agression du Rwanda et de l’Ouganda sous couvert du mouvement terroriste du M23. Nous voulons, de manière symbolique, apporter notre soutien à la population du Kivu et de l’Ituri ainsi qu’aux FARDC », a fait savoir Michel MWIKA BANZA, Président National du PNEC.

A LIRE  Diplomatie : La réouverture de l’ambassade d’Israël à Kinshasa au cœur du tête-à-tête entre Félix Tshisekedi et son homologue Isaac Herzog

Par ailleurs, plus de 6 millions de congolais ont été tués sur leur territoire par des groupes armés de pays voisins notamment le Rwanda et l’Ouganda. Ce qui peut être considéré comme un crime contre l’humanité et est presque banalisé par la communauté internationale qui a soumis la RDC à un embargo pour l’achat d’armes.

A en croire Michel MWIKA BANZA, ce cycle infernal doit cesser pour permettre le développement de la République démocratique du Congo.

« Si nous avons décidé de passer la nuit à la belle étoile en organisant une veillée patriotique c’est parce que nous pensons que ce cycle infernal, qui a coûté la vie a plus de 6 millions de congolais doit s’arrêter », a-t-il dit.

En outre, le dérangement des éléments de la police commis à la place royale à Kinshasa n’a pas empêché aux cadres et militants du parti national pour la Nouvelle Energie du Congo d’exprimer leur pensée envers la population de l’Est du pays.

A LIRE  Kinshasa: APSO-FATSHI s'engage à accompagner le chef de l'État dans sa vision du développement durable du pays !

Pour Michel MWIKA BANZA: « nos aïeux avaient combattu pour l’indépendance du pays et la nouvelle génération doit combattre pour sauvegarder l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo face aux envahisseurs ».

Mitterrand MASAMUNA

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.