vendredi, décembre 1, 2023

Creating liberating content

Retrait de la force...

Kinshasa, le 25 novembre 2023 - Hier, lors d'un sommet de l'East African...

Escalade des violences dans...

La période d'octobre et novembre 2023 a été marquée par une augmentation préoccupante...

Robert Malumba Kalombo élu...

Le 27 novembre 2023 restera gravé dans les annales de la République Démocratique...

Matata Ponyo Mapon rallye...

Une agitation palpable a secoué les abords de l'aéroport de Kindu le samedi...
AccueilA la UneThierry Mbulamoko suspendu...

Thierry Mbulamoko suspendu : quand la corruption présumée sème le doute en RDC

Le Coordinateur de l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption (Aplc) de la République Démocratique du Congo, Thierry Mbulamoko, a été suspendu de ses fonctions suite à des allégations d’engagement non autorisé dans une affaire impliquant un cabinet juridique sud-africain, Centurion. Ce cabinet réclame la somme de 36 millions de dollars américains à l’État congolais, une situation qui soulève des questions quant à la légitimité de cette collaboration.

Centurion prétend avoir joué un rôle déterminant dans l’accord de réparation de 180 millions de dollars américains conclu à la fin de l’année 2022 entre l’État congolais et la société minière Glencore. Dans le cadre de cet accord, le cabinet revendique 20 % de la somme en question.

Cependant, cette association suscite des inquiétudes quant à son origine et à sa légalité, car il semble que Thierry Mbulamoko ait engagé la République Démocratique du Congo dans cette affaire sans les titres et autorisations nécessaires. Cette situation met en lumière des questions cruciales relatives à la transparence et à la légalité des accords conclus au nom de l’État.

Il est important de noter que les détails entourant cette collaboration controversée ne sont pas encore clairement établis. Des investigations approfondies seront nécessaires pour déterminer si les actions de Thierry Mbulamoko étaient justifiées ou s’il a outrepassé ses compétences en s’associant à Centurion dans cette affaire.

Cette affaire soulève des préoccupations majeures quant à la gouvernance et à la lutte contre la corruption en République Démocratique du Congo. Les autorités devront s’efforcer de clarifier cette situation de manière transparente et équitable pour garantir la protection des intérêts de l’État et de ses citoyens.

Manassé Kitemoko Kosi

- Advertisement -

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

Continuer la lecture

Retrait de la force régionale de l’EAC en RDC : Regards contrastés sur la décision de Kinshasa

Kinshasa, le 25 novembre 2023 - Hier, lors d'un sommet de l'East African Community (EAC) en Tanzanie, la question cruciale de la sécurité dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC) a été au centre des débats. Les...

Escalade des violences dans le Nord-Kivu : une situation alarmante met en péril la sécurité civile

La période d'octobre et novembre 2023 a été marquée par une augmentation préoccupante des incidents liés aux blessures par balle dans la région de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, ainsi que dans les zones éloignées, révélant...

Robert Malumba Kalombo élu président de la FEC : Un nouveau chapitre pour l’économie Congolaise

Le 27 novembre 2023 restera gravé dans les annales de la République Démocratique du Congo (RDC) en raison d'un événement capital : l'élection de Robert Malumba Kalombo à la tête de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Cette...