Thierry Monsenepwo rappelle à Matata Ponyo qu’avec les 200 millions USD perdus dans le parc de Bukangalonzo, la RDC pouvait acheter 10 avions Airbus

Le sénateur Augustin Matata Ponyo a décliné l’offre gratuite d’un véhicule Hyundai Palissade, don du gouvernement aux parlementaires de la République. Pour l’ancien Premier ministre, il s’agit de la mauvaise gouvernance dans la gestion de la chose publique. Son geste défraie la chronique en RDC.

Pour Jean-Thierry Monsenepwo, porte-parole du parti politique Convention des Congolais Unis, le sénateur Matata doit faire preuve d’humilité en évitant de donner des leçons à l’actuel régime. Il estime que la gestion de l’ancien Premier ministre n’a pas été positive au point d’enseigner l’actuel régime.

« Nous devons attendre ce que le Sénat va dire s’il s’agit d’un don, d’un crédit ou d’un prêt. C’est en ce moment là qu’on va se prononcer. Il faut parfois arrêter de donner des leçons lorsqu’on a géré à certain niveau des responsabilités et que l’on a des casseroles sales au cours de sa gestion. Savez-vous que les 200 millions perdus dans le parc agro-industriel de Bukangalonzo peuvent réaliser 8 universités comme celle de l’université de Kindu dans 8 provinces. Ça peut nous acheter 10 avions Air bus de moins de 10 ans. Ça peut construire 650 écoles dans plusieurs territoires. Matata doit être humble, sa gestion n’a pas été positive », a-t-il soulevé au cours d’une émission télévisée.

A LIRE  Sénat : "nous sommes en démocratie, il n’y a pas de poste éternel" (Alexis Thambwe Mwamba)

Notons que le sénateur Augustin Matata Ponyo considère ce don du gouvernement comme une dilapidation des finances publiques, en lieu et place d’injecter cet argent dans les projets de développement.

« Pour votre information, au prix du marché réduit à 65 000 USD le véhicule, 609 véhicules coûteraient près de 40 millions de dollars américains. Ces fonds sont en mesure, s’ils sont utilisés rationnellement et pour un seul projet, de financer par exemple : la construction de trois à quatre universités dans les provinces ; la construction de plus de 400 écoles primaires ; la construction de quatre grands hôpitaux régionaux ; l’acquisition de deux avions Airbus 310 de moins de 10 ans ; l’acquisition de quatre-cent grands bus Transco pour le transport en commun », avait illustré Matata Ponyo.

La Rédaction
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.