Exclusive Content:

Le désarroi de Mike Mukebay : quand l’opposition laisse tomber son propre défenseur !

Suite à des déclarations outrancières à la suite de...

Meurtre à Bashu : Un militaire appréhendé, justice en marche

Dans la région de Beni, un événement tragique a...

UDPS : Augustin Kabuya s’oppose à la méthode de Victor Wakwenda d’isoler les dirigeants nommés par Kabund

Accusé par quelques membres du parti de bloquer l’installation du Triumvirat pour diriger l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) après le départ de Jean-Marc Kabund, Augustin Kabuya affirme qu’il ne s’oppose pas au directoire mais plutôt à Victor Wakwenda qui envisage le départ des cadres du parti nommés par l’ancien président a.i du parti.

Il a apporté ces éclaircissements au cours de la matinée politique organisée mercredi 2 mars, au siège du parti.

« Papa Wakwenda souhaite que toutes les décisions prises par Jean-Marc Kabund puissent tomber, donc il veut que tous les ministres, mandataires, ligue des femmes , ligue des jeunes et d’autres dirigeants du parti puissent être mis de côté, ce n’est pas possible. Nous devons prôner l’unité du parti et non la division », a déclaré Augustin Kabuya.

Concernant les négociations avec d’autres partenaires de l’Union sacrée pour la désignation des candidats gouverneurs, Augustin Kabuya a fait savoir à la base qu’il ne mène pas ces négociations en électron libre mais sous la direction de la hiérarchie.

« Je ne suis pas un électron libre, je fais le rapport de mon travail à qui de droit. Le jour où il constatera mon incompétence, il me mettra de côté mais jusque-là, il est satisfait de mon travail », a martelé Augustin Kabuya.

Il faut souligner que la matinée politique animée par Augustin Kabuya en face des combattants était une communication consacrée entièrement aux problèmes internes qui tourmentent la vie quotidienne du parti présidentiel.

Daniel Aloterembi
congo-press.com

A la Une

Le désarroi de Mike Mukebay : quand l’opposition laisse tomber son propre défenseur !

Suite à des déclarations outrancières à la suite de la marche de l'opposition du 20 mai, Mike Mukebay a été arrêté et conduit en...

La milice Mobondo responsable de la mort de 30 personnes dans le Kwango, la société civile critique le gouvernement

Le mois de mai s'achève avec une note négative dans la province du Kwango, voisine de Kinshasa, en raison des violences perpétrées par la...

Meurtre à Bashu : Un militaire appréhendé, justice en marche

Dans la région de Beni, un événement tragique a secoué la communauté locale. Un militaire a été appréhendé après avoir commis le meurtre d'un...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici