Un cadeau de la Chine aux ministres israéliens provoque un incident diplomatique

À l’occasion de Pessa’h, la Pâques juive, un cadeau de l’ambassade de Chine aux ministres israéliens a semé la discorde après que les services de sécurité ont suspecté ces cadeaux de servir à les espionner

Un cadeau sympathique à l’approche de Pessa’h se transforme en incident diplomatique. L’ambassade de Chine a fait parvenir aux ministres du gouvernement israélien des bouteilles thermiques. Mais lors de l’inspection des cadeaux par les services de sécurité israéliens, ils ont découvert un dispositif suspect dans le fond de ces bouteilles, ressemblant à un système d’écoute clandestine. Les cadeaux ont donc été aussitôt collectés et mis en lieu sûr.

Des « rumeurs »

Les diplomates chinois se sont vivement indignés de ces informations, les qualifiant de « rumeurs sans fondement avec des conséquences graves, de nature à diviser la Chine et Israël, ternir l’image de la Chine et induire le public en erreur ».

Fait extrêmement rare, le Shin Bet, le service de contre-espionnage israélien, a publié une mise au point à la demande, semble-t-il, de l’ambassade de Chine. « Les experts du Shin Bet qui ont examiné le dispositif suspect ont conclu qu’il s’agissait d’une partie inerte, destinée à conserver le joint sous vide dans les parois de la bouteille et préserver la chaleur », indique un communiqué.

A LIRE  Berlin- Rome-Milan-Ankara-Istanbul: ces voyages de Tshisekedi qui coûtent, plus qu’ils ne rapportent !

Lettre d’excuses

Une lettre d’excuses a également été envoyée à l’ambassade chinoise. Les ministères en Israël ont cependant été invités à ne pas accepter de cadeaux de la part d’entités étrangères.

Michel Paul RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.