Une autre motion de défiance à l’Assemblée nationale : déjà 62 signatures récoltées contre le VPM/Intérieur Daniel Aselo

Après la déchéance, le 30 mars 2022, du ministre de l’Économie nationale Jean Marie Kalumba, pour « violation du code de bonne conduite de l’agent public de l’Etat, et pour avoir donné de l’argent à des enfants mineurs; l’importation de poissons chinchards de la Namibie, en lieu et place de l’acquisition des bateaux de pêche et l’appui aux pêcheurs locaux; la hausse des prix des produits de première nécessité sur le marché congolais; le non-respect des tarifs officiels par les opérateurs du secteur du transport aérien; les pénuries d’essence dans certaines stations de la capitale et les prix relativement élevés des carburants à l’intérieur du pays », quelques députés nationaux viennent d’initier une autre démarche analogue contre le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Daniel Aselo Okito. Ce n’est pas un poisson d’Avril.

62 signatures sont déjà récoltées pour en découdre avec ce membre du gouvernement Sama Lukonde.

 » À ce stade, 62 signatures sont enregistrées et les autres continuent de signer. Sans faute, le VPM Aselo va tomber parce qu’il ne joue pas correctement son rôle » , a déclaré un député national parmi les signataires de cette motion.

A LIRE  RDC : Vital kamerhe est sérieusement malade, son état de santé nécessite une prise en charge appropriée ( Vice ministre de la justice)

Et de poursuivre, « Daniel Aselo a rencontré Augustin Kabuya ce jeudi 31 mars dans la soirée pour rechercher son soutien afin qu’il ne soit éjecté. Mais malheureusement, Kabuya ne saura rien faire ».

Le VPM Aselo est accusé de « mal gérer les provinces et autres secteurs qui relèvent de ses attributions ».

« Les propos du vice-premier ministre sont graves. Apparemment, il a d’autres informations qu’il n’a pas voulu dire à la place publique. Il doit venir devant la représentation nationale pour s’expliquer. On ne gère pas la chose publique sous émotion », avait déclaré le député national Jackson Ausse.

Daniel Aselo a été devant les députés le mercredi dernier pour donner des explications sur la question orale avec débat lui adressée. Il retourne à l’Assemblée nationale ce vendredi 1er avril pour éclairer les députés sur d’autres aspects restés flous.

LM
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.