USA : Joe Biden appelle à l’unité et promet d’être le président de « tous les Américains »

Sur les marches du Capitole, Joe Biden a prêté serment mercredi, devenant ainsi le 46e président des États-Unis. Lors de cette cérémonie d’investiture, il a salué une journée d' »espoir » pour l’Amérique.
Une page se tourne pour les États-Unis. Joe Biden a prêté serment mercredi 20 janvier devenant ainsi le 46e président des États-Unis. Il prend ainsi la tête d’un pays traversé par des crises profondes au terme du mandat de Donald Trump qui aura déchiré les Américains et bousculé le monde.
« Moi Joseph Robinette Biden Jr., je jure solennellement que j’accomplirai loyalement les fonctions de président des États-Unis et que je ferai de mon mieux pour préserver, protéger et défendre la Constitution des États-Unis », a-t-il déclaré, selon la formule consacrée, la main posée sur la bible familiale, face au président de la Cour suprême, John Roberts.
Après sa prestation de serment, le démocrate Joe Biden a prononcé un discours dans lequel il a salué une journée d' »espoir » pour l’Amérique. « La démocratie l’a emporté », a-t-il affirmé après une élection présidentielle marquée par des accusations de fraude électorale de son prédécesseur Donald Trump.
« La volonté du peuple a été respectée »
« La volonté du peuple a été entendue et la volonté du peuple a été respectée », a-t-il martelé, appelant l’Amérique à « l’unité ».
Promettant d’être le président de « tous les Américains », Joe Biden a déclaré vouloir œuvrer au rassemblement du pays après une période d’amertume et d’extrême division.  « À cette heure, mes amis, la démocratie a prévalu », a déclaré le président démocrate dans son discours d’investiture.
« Aujourd’hui, nous célébrons le triomphe, non pas d’un candidat, mais d’une cause. La cause de la démocratie. »
« On voit surgir aujourd’hui l’extrémisme politique, le suprémacisme blanc et le terrorisme intérieur. Nous devons les affronter et nous allons les vaincre », a-t-il ajouté, deux semaines après les violences au Capitole.
La journée restera dans les livres d’histoire aussi en raison de l’accession, pour la première fois, d’une femme à la vice-présidence de la première puissance mondiale. L’ex-sénatrice noire et d’origine indienne Kamala Harris, 56 ans, a prêté serment juste avant Joe Biden en présence de leurs époux, Jill Biden et Doug Emhoff.
Fait sans précédent depuis 150 ans, le président sortant Donald Trump a boudé la cérémonie d’investiture de son successeur.
Le 45e président de l’Histoire américaine qui, pendant les quatre années de son mandat, a piétiné tous les usages et, pendant plus de deux mois, refusé d’accepter sa défaite, a quitté mercredi matin la Maison Blanche sans avoir rencontré Joe Biden.
Il a néanmoins laissé une lettre pour le nouveau président, dont la teneur n’a pas été dévoilée.
F24

A LIRE  Football : Diego Maradona est décédé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.