Violences contre les édifices de l’église catholique et la résidence du cardinal : « C’est un grand recul sur le chemin de l’État de droit », (CENCO)

La Commission Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) condamne les actes de violence contre les églises catholiques à Mbuji-mayi, dans le Kasaï Oriental, et la résidence du cardinal Fridolin Ambongo à Kinshasa.

Dans une déclaration lue devant la presse ce lundi 02 août 2021, la CENCO affirme que ces actes sont une atteinte à la liberté religieuse et d’expression mais aussi une entorse à la démocratie dans le pays.

« La CENCO condamne fermement les actes de violences inadmissibles qui sont une grave atteinte à la liberté religieuse et d’expression mais aussi une entorse à la démocratie. C’est un grand recul sur le chemin de l’État de droit auquel aspire le peuple congolais », rapporte cette déclaration lue par l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO.

À en croire la même source, le cardinal Ambongo n’a pas pris une position qui n’est pas celle de la CENCO dans le cadre de sa mission prophétique.

A LIRE  Sud-Kivu : Bukavu réserve un accueil triomphal au sénateur Modeste Bahati Lukwebo

« Pourquoi s’en prendre à la CENCO tant qu’elle prêche la cohésion nationale ? Pourquoi l’attaquer quand elle défend l’Indépendance de la CENI ? Elle ne fait qu’accomplir sa mission prophétique dans la recherche du bien-être congolais », déclare cette structure de l’église catholique.

Par ailleurs, la CENCO demande aux fidèles chrétiens catholiques et aux défenseurs de la démocratie de ne pas réagir violemment.

« La violence est l’art de ceux qui manquent des arguments dans un débat démocratique et citoyen, elle tue la démocratie et elle la remplace par la dictature », dit la CENCO.

En outre, elle demande aux commanditaires de ces actes d’arrêter et au gouvernement de la République de prendre cette situation en main en identifiant ces « inciviques » qui ont opéré à visage découvert afin qu’ils soient « sévèrement » punis et que plus jamais pareilles attaques ne se répètent.

« Enfin, conformément à la doctrine sociale de l’église, la CENCO réitère son engagement à poursuivre l’accompagnement du peuple congolais dans la consolidation de la démocratie et l’amélioration de ces conditions de vie. Pour l’amour des congolais, la CENCO ne se taira point », conclut la CENCO.

A LIRE  RDC : Nouvelle nomination des secrétaires généraux au sein de l'administration publique

Dans une lettre datée du 26 juillet dernier, l’évêque de Mbuji-mayi, Bernard Kasanda, a dénoncé la profanation des paroisses catholiques au Kasaï Oriental. À Kinshasa, la résidence du cardinal Fridolin Ambongo a été attaquée le week-end dernier par des individus se réclamant de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti au pouvoir.

Prince Mayiro 7sur7/bisonews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.