fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

vendredi, septembre 25, 2020
10,555
Personnes infectées
Updated on 25/09/2020 9:54 am
233
Personnes en soins
Updated on 25/09/2020 9:54 am
10,051
Personnes guéries
Updated on 25/09/2020 9:54 am
271
Personnes mortes
Updated on 25/09/2020 9:54 am

RDC : L’évolution du projet intégré de croissance agricole dans les grands-lacs(PICAGL )au centre des discussions entre le ministre de l’agriculture, le gouverneur du Sud-Kivu et le gouverneur de l’Ituri




Le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi a poursuivi les visites de travail qu’il a entamées depuis la semaine dernière à Kinshasa dans les ministères. 

Théo Kasi et Jean Bamanisa Saidi respectivement: Gouverneur du Sud-Kivu et Gouverneur de L’ituri, ont étaient reçus le lundi dernier par le ministre national de l’Agriculrure  à son cabinet à Gombe. Au centre des échanges avec le ministre, l’évolution du Projet intégré de croissance agricole dans les grands-lacs(PICAGL).

A l’occasion, les failles qu’enregistre à ce jour ce projet et les pistes de solution ont été passées au peigne fin. Il a été constaté qu’à 17 mois de la fin du projet, sur les 324 km des routes de desserte agricole que le projet devait réhabiliter, aucun mètre n’a été réalisé.

Il en est de même de l’aménagement hydro-agricole, des centrales hydroélectriques ou encore de l’adduction d’eau n’ont été réalisés. Il a été relevé aussi des failles au niveau de la Coordination du projet qui se caractérise par la centralisation de toutes les activités, ce qui conduit au retard dans la réalisation de certaines d’entre elles.

En guise de pistes de solution à ces failles, le Gouverneur du Sud-Kivu a proposé, notamment, que la Banque mondiale, principale bailleur des fonds, donne l’avis de non objection des études à impact environnemental et social déposé par l’UNOPS pour démarrer les activités des routes. Pour les aménagements hydro-agricoles , que le projet donne ce travail à l’ONG ZOA qui a déjà entrepris ce projet dans la plaine de la Ruzizi.

En bref, pour capitaliser les 17 mois restants du projet il faudra une évaluation mi-parcours du projet PICAGL car elle était prévue pour le mois de juin 2020 afin de corriger et réorienter certaines activités, soulignent les participants à cette séance de travail.

Désiré Kyakwima
Celcom/Gouvernorat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : L'évolution du projet intégré de croissance agricole dans les grands-lacs(PICAGL )au centre des discussions entre le ministre de l'agriculture, le gouverneur du Sud-Kivu et le gouverneur de l'Ituri 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.