Finances : Nicolas Kazadi veut doter la DGI des plaques d’immatriculation made in DRC

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, tient à créer des unités locales de production des plaques d’immatriculation en RDC.

Le partenariat conclu par la DGI et UTSCH Congo pour la fabrication des plaques minéralogiques devrait donc être résilié dans les prochains jours. Conclu en 2009, ce contrat de type de BOT [(Build, fabriquer), (Operate, gérer), (Transféré, rétrocéder)], était d’une durée de 10 ans renouvelable. Hélas, il arrive souvent que la DGI se retrouve en rupture des stocks des plaques, et la technologie dont devrait bénéficier l’Hôtel des impôts auprès d’UTSCH Congo qui a été présenté comme filiale de l’allemand UTSCH Movers, ne s’est jamais réalisée.

D’ailleurs, les plaques minéralogiques rdcongolaises sont importées souvent d’Australie. Pour l’exercice 2022, la DGI ne table que sur des recettes de 3.881.160.360 FC, soit environ 2 millions USD alors qu’au regard de la demande, les recettes des plaques d’immatriculation devraient, au bas mot, être multipliées par 5. Il y a 4 ans, la DGI avait fait scandale en publiant un répertoire juste de 500 véhicules !. Le ministère des Finances a, en effet, lancé, mi-mai 2022, l’avis à manifestation d’intérêt n°CAB/MIN/FINANCES/ CGMP/PPP/ 2022/001 relatif à la préqualification au marché d’implantation des unités locales de production des plaques d’immatriculation des véhicules et au marché relatif au logiciel intégré d’immatriculation des véhicules en RDC.

A LIRE  RDC : réduire les charges de l’Etat passe aussi par la suppression de nombreuses agences créées alors qu’il existe déjà des institutions publiques ayant les mêmes objectifs, soutient Jean-Claude Mputu du CNPAV

D’ores et déjà, le ministère des Finances a exclu de ces marchés si juteux la société MAXIMUM B. Il y a près de six mois, le Dircab du chef de l’État, Guylain Nyembo Mbwizya, a attribué, la veille de la Saint Sylvestre, le 30 décembre 2021, le marché de fourniture des plaques minéralogiques pour automobile, par la procédure de gré à gré. M. Nyembo avait fait savoir que le 1er ministre, Michel Sama Lukonde, avait donné son approbation, la veille de la noël, le 24 décembre 2021 par sa lettre CAB/PM/CTS/EPM/RTB/2021/ 1528.

Ce que le ministre des Finances n’avait guère apprécié. Il s’en est suivi une polémique par médias interposés jusqu’à ce que, par voie des médias, l’on a appris que le marché accordé de gré à gré par le Dircab du chef de l’État ne concernait que la présidence de la République. MAXIMUM B sera, six mois après, exclu du marché des plaques sur toute l’étendue de la République…pour dépôt de son dossier en retard, a-t-on indiqué au ministère des Finances.

A LIRE  Baisse des prix des surgelés : bientôt 27 300 tonnes de poissons chinchards vont inonder les marchés

Ouragan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.