Ituri: 400 civils tués et 83.000 déplacés depuis janvier 2022 selon les chiffres de OCHA

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, OCHA se dit très préoccupé par la détérioration de la situation sécuritaire en Ituri où une escalade de violences a entraîné la mort d’environ 400 civils et le déplacement de plus de 83.000 autres depuis le 1er janvier 2022.

Des informations faisant état des civils tués, blessés ou déplacés sont devenues monnaie courante dans cette province, regrette cette agence onusienne.

Au cours de la seule semaine du 11 mars par exemple, OCHA estime que 80 civils ont été tués dans les territoires d’Irumu et de Mambasa, rien qu’en Ituri.

La communauté humanitaire dit avoir observé une augmentation des attaques contre les sites des déplacés et des zones où ces derniers cherchent refuge, avec au moins cinq sites des personnes déplacées attaqués depuis novembre 2021.

D’après un document publié par cette agence auquel buniaactualite.com a accédé, la violence a affecté la capacité des organisations humanitaires à fournir une assistance, les forçant à retarder, suspendre ou déplacer leurs opérations.

A LIRE  Présidence de la Republique: Quatre officiers supérieurs radiés des Fardc.

La semaine dernière, l’ONG internationale Médecins sans Frontières a même annoncé la suspension de ses projets de santé et de nutrition dans les localités de Nizi et Bambu en territoire de Djugu suite à cette situation.

OCHA rappelle l’obligation de toutes les parties de protéger les civils et les biens de caractère civil, y compris les sites des déplacés internes car les attaques dirigées contre les civils, y compris les personnes déplacées, sont strictement interdites par le droit international humanitaire.

À ce jour, poursuit le même document,  quelque 1,9 million de personnes sont déplacées dans la province de l’Ituri, ce qui représente le tiers de toutes les personnes déplacées en RDC.

Quelques 3 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population de l’Ituri, sont en situation d’insécurité alimentaire grave.

Malgré tous ces défis, y compris l’accès limité, les agences des Nations Unies et les partenaires humanitaires ont fourni l’année dernière de la nourriture, des abris, des médicaments, de l’eau et d’autres secours à environ 1,26 million de personnes dans la province de l’Ituri.

A LIRE  Nord-Kivu : Le Rwanda veut occuper Bunagana pour asphyxier la ville de Goma (Armée)

Un financement urgent est nécessaire pour permettre à l’ONU et à ses partenaires de fournir une aide humanitaire rapide et complète, plaide OCHA.


mediacongo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.