Peine capitale requise contre Ferdinand Kambere

Accusé des coups et blessures volontaires contre Ardent Kabambi, le secrétaire permanent adjoint du PPRD est jugé pour tentative de meurtre, après requalification des faits.

« Le ministère public a requis la peine capitale contre Ferdinand Kambere. L’audience de ce lundi était consacrée aux plaidoiries de toutes les parties. Le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, qui a pris l’affaire en délibéré, a promis de rendre son verdict dans le délai de la loi, soit dans 10 jours et cela tombe le 17 mars », annonce, sur Top Congo FM, Me Laurent Otshumbe, avocat de Ardent Kabambi, jeune cadre du PPRD en procès avec le secrétaire permanent adjoint du parti de Joseph Kabila, qui a depuis retiré sa plainte.

« À la soirée du 17 décembre 2021, Ferdinand Kambere a porté un coup violent sur la tête de Ardent Kabambi. L’endroit choisi pour administrer ce coup, la tête où il y a le cerveau, est très dangereux. Le ministère public a estimé que ce coup était donné pour attenter à sa vie », explique Me Laurent Otshumbe.

A LIRE  Campagne de diabolisation contre le Professeur Eberande Kolongele: Maitre Alain BACOKE appelle les congolais à la vigilance !

Plainte de Kambere classée sans suite

Se considérant plutôt comme victime, « Ferdinand Kambere a initié une plainte contre Ardent Kabambi au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Le Parquet a classé ce dossier sans suite, à cause des déclarations infondées de Ferdinand Kambere contre notre client ».

L’avocat de Ardent Kabambi « espère que la justice va rendre sa décision qui va soulager notre client qui a été sauvagement tabassé ».

Ardent Kabambi a également sollicité 217 mille dollars de dommage et intérêts.

Fausses accusations

Toutes ces accusations « sont fausses. Le professeur Nyabirungu (principal témoin) a contredit Ardent Kabambi le jour où il a été entendu », affirme, sur Top Congo FM, Me Papy Mutela, avocat de Ferdinand Kambere.

Qui estime que « le ministère public a évité d’entrer dans le fond du droit. Nous avons fait voir au Tribunal que Ferdinand Kambere n’a jamais administré un coup sur Ardent Kabambi. Il y avait même contradiction entre messieurs Nyabirungu et Kabambi ».

A LIRE  Révision constitutionnelle : Que pensent les congolais ?

Il insiste sur le fait que « nous avons même fait voir qu’il n’y a aucun élément constitutif de tentative de meurtre pouvant être retenu dans le chef de Ferdinand Kambere ».

Il reste convaincu que « c’est un procès téméraire et vexatoire. Nous attendons la suite ».

Arrête le lundi 21 décembre 2021, Ferdinand Kambere a été placé sous mandat d’arrêt provisoire avant d’être transféré, mardi 22 décembre, à la prison centrale de Makala. Malgré le retrait de plainte de Ardent Kabambi, plusieurs demandes de sa mise en liberté provisoire ont été rejettées.Barick Bwematelwa
Top Congo FM 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.