Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 27, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
24,676
Personnes en soins
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
30,858
Personnes guéries
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
1,083
Personnes mortes
Updated on September 27, 2021 4:14 pm

Sextape des élèves de St Georges : La ministre du Genre rappelle que la pornographie mettant en scène les enfants est une infraction

Les réactions continuent de tomber en République démocratique du Congo au sujet de la sextape des élèves du Collège Saint Georges, qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

La dernière en date est celle de la ministre du genre, famille et enfant, Gisèle Ndaya Luseba. Dans sa communication de ce jeudi 09 septembre 2021, elle a affirmé que la publication de ces vidéos est un acte “immoral qui relève d’une bassesse intolérable”.

Sans aller par le dos de la cuillère, Gisèle Ndaya a interpellé les acteurs impliqués dans la protection et la promotion des droits des enfants sur leurs responsabilités.

Dans la foulée, ce membre du gouvernement Sama Lukonde rappelle que la pornographie mettant les enfants en scène est une infraction au terme de l’article 174 du code pénal congolais.

A LIRE  Kin-Bopeto: Une somme importante d'argent remise aux bourgmestres !

“Quiconque aura fait que toute représentation par quelques moyens que ce soit, de ces enfants s’adonnant à des activités sexuelles ou toute représentation des organes sexuels des enfants, sera punis de 5 à 10 ans d’emprisonnement”, a-t-elle prévenu tout en appelant à des enquêtes judiciaires pour établir la lumière sur cette “délinquance juvénile”.

La ministre du Genre, Famille et Enfant, fait remarquer également à l’opinion qu’il est du devoir des adultes de protéger tous les enfants de la République démocratique du Congo.

A LIRE  Covid-19/Kinshasa : Gentiny Ngobila impose le port des masques obligatoire dès la semaine prochaine

« Je rappelle à l’opinion congolaise qu’il est du devoir des adultes de protéger les enfants. De même qu’il est de l’intérêt supérieur des enfants en ce que les droits des enfants quant à leur scolarité et leur réputation soient protéger dans toute réaction et ou décision à prendre », a-t-elle conclu.

Pour rappel, ces élèves ont été définitivement exclus du Collège Saint Georges. Ils ne peuvent plus être inscrits dans d’autres écoles catholiques du pays.

A LIRE  Urgent! Mort des jumeaux Fwelo : un sit-in annoncé contre la candidature de Magloire Kabemba au Gouvernorat

7sur7.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.