De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilEn continuMondeNouvelle «variante» ou...

Nouvelle «variante» ou «souche» du Covid-19: quelle est la différence?

Dans la presse, on emploie indifféremment les termes de «variante» du Covid-19 ou de nouvelle «souche» pour qualifier la nouvelle forme de Covid-19 apparue au Royaume-Uni. Du côté des autorités françaises, c’est la «variante» qui l’emporte.
Une nouvelle forme du Covid-19 a été observée le 25 décembre pour la première fois sur le sol français chez un homme revenant du Royaume-Uni. Dans les médias, on entend aussi bien les mots « variante » ou « souche » du coronavirus, créant ainsi la confusion, car ces termes sont presque synonymes.
La nouvelle forme du Covid-19 retrouvée en France n’a rien d’étonnant pour le médecin urgentiste Patrick Pelloux. « Il ne faut pas s’inquiéter plus que cela. Le vaccin qui a été créé devrait couvrir ces mutations », avance-t-il.
« Ce qui serait inquiétant, c’est que le virus mute au point de perdre son patrimoine génétique et que les protéines qui sont sur sa capsule ne soient plus reconnues par la protection immunitaire qui est en train d’être créée par le vaccin », admet-il.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson emploie aussi bien les vocables « variant » ou « strain » (souche, ndlr). Pour le grand public, ces termes sont des « synonymes », explique Patrick Pelloux.
Pourtant, du côté des autorités françaises, c’est la « variante » qui l’emporte. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal l’a employée au féminin, tandis qu’Olivier Véran et Jérôme Salomon lui ont préféré le masculin « variant ».
Une vingtaine de mutations pour cette nouvelle variante du coronavirus
De façon simplifiée, une variante d’un virus implique des mutations moins étendues qu’une nouvelle souche.
« Il y a déjà eu une multitude de variantes constatées depuis des mois, car le virus agit dans un système écologique dans lequel il essaie de se développer. On préférerait que ce soit des variantes, c’est-à-dire pour lesquelles le vaccin fonctionne, plutôt que des mutations qui feraient qu’on changerait radicalement de virus. C’est pour cela qu’ils emploient ce terme », analyse le docteur Pelloux.
Mais cette nouvelle variante du coronavirus présente une vingtaine de mutations, un nombre « inhabituellement grand » d’après le conseiller scientifique du gouvernement britannique. On peut donc bien parler de nouvelle souche du virus.
RFI

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.