AccueilA la UneESU : les...

ESU : les professeurs reprennent la grève sèche

Les Professeurs de la République Démocratique du Congo réunis au sein du Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs du Congo (Rapuco) relancent la grève sèche à partir de ce jeudi 24 mars 2022 sur toute l’étendue du pays.

Annonce faite dans la soirée de ce mercredi 23 mars 2022 à l’issue de la réunion d’évaluation de l’effectivité des promesses d’exécution données par le banc gouvernemental.

« En conséquence, le RAPUCO relance officiellement la grève sèche et générale à partir de ce jeudi 24 mars 2022, sur toute l’étendue du territoire, et ce dans tous les établissements d’enseignement supérieur et universitaire publics. La grève ne sera suspendue qu’après l’issue heureuse des travaux de la commission paritaire ».

Mauvaise foi du banc gouvernemental

A la suite du Communiqué conjoint signé entre les bancs gouvernemental et syndical académique (RAPUCO) le mercredi 2 mars 2022 et à la promesse du démarrage des travaux de la commission paritaire pour le lundi 7 mars 2022, il a été décidé la suspension de la grève sèche et générale entamée depuis le lundi 5 janvier 2022.

Ayant constaté que la commission paritaire n’a pas eu lieu à la date prévue, le RAPUCO avait alors exigé la tenue effective des travaux de la commission paritaire pour le mardi 22 mars 2022 et prévu l’opération « Toge dans la rue » le jeudi 24 mars 2022.

« Réunis ce jour en réunion d’évaluation de l’effectivité des promesses d’exécution données par le banc gouvernemental, le RAPUCO a malheureusement observé, et ce après plusieurs jours de patience et de dépassement des délais, la mauvaise foi du banc gouvernemental. Ceci contre toute la bonne foi naturellement manifestée par le RAPUCO sous toutes les formes », dénoncent les professeurs.

Jean-Luc M.
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.