Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA lireAssasinat de Lumumba...

Assasinat de Lumumba : le gouvernement belge réitère ses excuses

« Cette responsabilité morale du gouvernement belge, nous l’avons reconnue et je la répète à nouveau en ce jour officiel d’adieu de la Belgique à Patrice Emery Lumumba. Je souhaiterais ici, en présence de sa famille, présenter à mon tour les excuses du gouvernement belge pour la manière dont il a pesé sur la décision de mettre fin aux jours du premier Premier ministre du pays ». C’est en ces termes que s’est exprimé le Premier ministre belge, Alexander De Croo, ce lundi 20 juin, à l’occasion de la restitution à ses proches d’une dent de Patrice Lumumba.

Revenant sur les circonstances du décès du tout Premier ministre congolais, le Premier ministre belge a pointé du doigt les responsables belges de l’époque. Ce dernier a soutenu qu’ils « ont choisi de ne pas voir », « de ne pas agir ».

Il a conclu ses propos en rappelant qu’une commission d’enquête parlementaire menée en Belgique en 2000-2001 avait conclu à la « responsabilité morale » du pays dans l’assassinat de Patrice Emery Lumumba.

Assassiné le 17 janvier 1961 avec ses deux compagnons, Maurice Mpolo et Joseph Okito, par des séparatistes Katangais, avec l’appui des mercenaires belges, Son corps, dissous dans l’acide, n’a jamais été retrouvé.

Le programme des obsèques prévoit qu’une fois rapatrié le corps de Patrice-Emery Lumumba, ou mieux, ce qu’il en reste, sera acheminé à sa ville natale, précisément à Onalua, dans la province du Sankuru, où sera organisé un deuil familial.
    
C’est le 24 juin que les reliques atteindront Kisangani, la ville où Patrice Lumumba a forgé son statut de leader politique anticolonialiste, avant de poursuivre son itinérance funéraire jusqu’à Kinshasa pour l’inhumation.

Djodjo Vondi
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.