AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le FCC de Joseph Kabila insiste sur ses conditions préalables pour participer aux élections

Lors d’une récente rencontre avec Bernard Quintin, directeur adjoint Afrique de l’Union européenne, le Front commun pour le Congo (FCC) dirigé par Joseph Kabila a réaffirmé sa position ferme de ne pas participer aux élections tant que ses conditions « démocratiques » de base ne sont pas satisfaites. Le FCC estime que ces conditions sont indispensables pour garantir un processus électoral transparent et équitable, conforme aux principes d’un État de droit.

Parmi les préalables exprimés par le responsable du FCC figurent la recomposition de la Cour constitutionnelle, la mise en place d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI) consensuelle et inclusive, la révision de la loi électorale, la réalisation d’un audit externe fiable et opposable du fichier électoral, ainsi que le respect des délais constitutionnels.

Le FCC considère que la recomposition de la Cour constitutionnelle est nécessaire pour assurer son impartialité et sa crédibilité dans le traitement des contentieux électoraux. Une CENI consensuelle et inclusive est également vue comme un gage de transparence et de représentativité lors des élections. En outre, la révision de la loi électorale vise à mettre en place un cadre juridique adapté et équilibré pour le déroulement des scrutins.

Par ailleurs, le FCC insiste sur la nécessité d’un audit externe du fichier électoral, réalisé par une entité indépendante et reconnue, afin de garantir l’intégrité du processus électoral. Ce dernier préconise également le respect strict des délais constitutionnels, considérant qu’ils sont essentiels pour assurer une transition démocratique stable et pacifique.

Le FCC, dirigé par Joseph Kabila, demeure ainsi déterminé à défendre ces préalables « démocratiques » de base et/ou « de tout état de droit » avant de s’engager pleinement dans le processus électoral en République démocratique du Congo. Alors que les élections futures se profilent à l’horizon, il reste à voir comment ces conditions seront abordées et traitées par les différentes parties prenantes, et quel impact elles auront sur le paysage politique congolais.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...