AccueilA la UneRDC en Quête...

RDC en Quête de transparence Économique : Des Inspections Rigoureuses Prévues pour Évaluer les Prix des Produits

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a récemment annoncé une initiative majeure visant à déployer des équipes d’inspecteurs sur les marchés des biens et services. L’objectif principal de cette démarche est d’établir une évaluation rigoureuse des prix pratiqués sur ces marchés. Cette décision stratégique, prise lors d’une réunion du Comité de conjoncture économique présidée par le Chef du Gouvernement congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, vise à garantir la justesse des tarifs et à renforcer le pouvoir d’achat de la population.

Les Mesures pour Stabiliser le Taux de Change

Au cours de cette réunion cruciale, le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Économie nationale ont clarifié plusieurs questions essentielles. Parmi elles, la stabilisation du taux de change sur le marché occupait une place centrale. Au cours des trois dernières semaines, le Gouvernement, en collaboration avec la Banque Centrale, a pris des mesures pour intervenir directement sur le marché des changes. Cette intervention a eu pour conséquence l’appréciation du Franc congolais, une tendance positive désormais visible pour la population congolaise et les résidents du pays.

Renforcement des Stratégies Anti-Spéculation

En parallèle avec la stabilisation du taux de change, des mesures complémentaires ont été mises en place pour renforcer les stratégies visant à lutter contre la spéculation monétaire et à promouvoir la dédollarisation de l’économie congolaise. De nouvelles mesures ont également été adoptées pour imposer une régulation économique plus stricte. Cette régulation est conçue pour stimuler des initiatives productives et éliminer les pratiques anarchiques.

La Régulation des Prix pour une Économie Équilibrée

Une des mesures les plus notables est la décision d’instaurer un contrôle économique des prix de manière effective et minutieuse. Il est considéré comme inconcevable que malgré la stabilisation du taux de change en faveur du Franc congolais, les prix restent pratiquement inchangés. Pour garantir l’efficacité de cette régulation, des discussions ont eu lieu avec les acteurs pétroliers, notamment en ce qui concerne l’application du taux de change dans leurs stations-service.

L’Éradication des Pratiques Abusives

Une pratique particulière a été identifiée et doit être éradiquée : l’achat de carburant pour 100 dollars à 22 500 francs congolais, suivi d’un échange immédiat de ces dollars à un taux excessivement élevé auprès d’un cambiste. Le Gouvernement a annoncé son intention de suivre cette chaîne de transactions et de prendre des mesures pour mettre fin à de telles pratiques abusives.

La Variabilité des Prix selon la Localisation

Une autre observation importante est la variation des prix en fonction de la localisation. Alors que le taux de change est appliqué de manière cohérente dans le centre-ville, les prix augmentent progressivement à mesure que l’on s’éloigne vers des zones comme Kinkole et N’sele. Cette disparité souligne l’importance de la régulation économique pour garantir une équité des prix sur l’ensemble du territoire.

L’Engagement en Faveur de la Stabilité Monétaire

Vital Kamerhe, lors de cette réunion, a exprimé un fort engagement en faveur de la stabilité du Franc congolais. Il a souligné que les mesures de politique monétaire, combinées aux actions économiques et budgétaires du Gouvernement, garantiront la pérennité de cette stabilité. Les résultats futurs devraient ainsi favoriser le pouvoir d’achat de la population congolaise.

La Réunion du Comité de Politique Monétaire

L’assemblée du Comité de politique monétaire a rassemblé divers acteurs clés, dont le Vice-Premier Ministre en charge de l’Économie, le Ministre d’État en charge du Budget, le Ministre du Commerce extérieur, le Ministre du Plan, le Vice-Ministre des Mines et la Vice-Ministre des Finances. Cette collaboration entre différents ministères et départements gouvernementaux témoigne de l’approche concertée pour relever les défis économiques actuels.

Une Approche Proactive pour le Bien-Être Économique

L’engagement résolu du Gouvernement congolais à réguler les prix et à assurer la stabilité monétaire témoigne d’une approche proactive pour promouvoir le bien-être économique et financier de la nation. La confiance en la monnaie nationale est essentielle pour soutenir le développement économique à long terme.

En conclusion, l’initiative du Gouvernement de la République Démocratique du Congo visant à déployer des équipes d’inspecteurs sur les marchés des biens et services pour évaluer rigoureusement les prix est une démarche louable pour renforcer la justesse des tarifs et le pouvoir d’achat de la population. Les mesures prises pour stabiliser le taux de change et éliminer les pratiques abusives témoignent de l’engagement du Gouvernement envers la stabilité économique du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...