Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneSADC : Joao...

SADC : Joao Lourenço prêt à diriger l’Organisation Régionale, succédant à Félix Tshisekedi

Luanda, le 15 août 2023 – Les regards du continent africain sont tournés vers Luanda, capitale de la République d’Angola, où se tiendra le 43e Sommet ordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) le jeudi 17 août 2023. Cet événement de premier plan revêt une signification particulière, car il marquera le passage de témoin entre deux figures éminentes de la région, symbolisant ainsi la continuité et l’engagement envers une croissance régionale inclusive.

L’honorable João Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola, s’apprête à succéder à son homologue Félix Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo, à la présidence de la SADC. Cette passation de pouvoir incarne le dynamisme et la coopération qui animent cette communauté régionale diversifiée et ambitieuse.

Le thème choisi pour cette édition, « Capital humain et financier : les moteurs de l’industrialisation durable en SADC », résonne comme un appel à l’action pour un avenir prospère. Ce thème stratégique souligne l’importance cruciale de deux facteurs essentiels dans la poursuite de l’industrialisation régionale : la disponibilité d’une main-d’œuvre compétente et adaptée, prête à affronter les défis du changement climatique et de la révolution industrielle, ainsi que des mécanismes financiers robustes favorisant une croissance soutenue.

Dans un communiqué exclusif obtenu par notre rédaction, la SADC a précisé que ce choix de thème reflète sa vision d’une industrialisation équilibrée, capable de répondre aux besoins actuels sans compromettre les générations futures. L’accent mis sur le capital humain met en lumière la nécessité de renforcer les compétences techniques et la capacité d’adaptation des travailleurs dans un monde en mutation constante.

Les discussions du Sommet se concentreront également sur des questions clés qui façonnent l’avenir de la région. Parmi celles-ci figurent le rapport du Président de l’Organe sur la politique, la défense et la coopération en matière de sécurité, ainsi qu’un examen minutieux des progrès réalisés dans la mise en œuvre des priorités du Plan de développement stratégique indicatif régional de la SADC 2020-2030. La mise en œuvre de la stratégie d’industrialisation et de la feuille de route de la SADC 2015-2063, ainsi que les avancées liées au thème du 42e Sommet, « Promouvoir l’industrialisation par l’agro-transformation, la valorisation des minerais et les chaînes de valeur régionales pour une croissance économique inclusive et résiliente », seront également à l’ordre du jour.

Le Sommet de la SADC occupe une place de premier plan en tant qu’institution politique régionale, orientant la voie à suivre pour le développement harmonieux de ses États membres. Cette assemblée annuelle rassemble les dirigeants des 16 nations qui composent la SADC : Angola, Botswana, Comores, République démocratique du Congo, Eswatini, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Seychelles, Afrique du Sud, République-Unie de Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

Les activités précédant le sommet témoignent de l’importance de cette rencontre. À partir du 12 août 2023, une série de réunions préparatoires se tiendront, dont une conférence publique à l’Académie de diplomatie Venancio de Moura à Kilamba, une réunion du Conseil des ministres de la SADC les 13 et 14 août, ainsi qu’un Sommet de la troïka des organes de la SADC le 16 août.

Cependant, au-delà de l’agenda officiel, ce sommet se déroule dans un contexte crucial pour la région. Alors que des initiatives diplomatiques visant à rétablir la paix dans l’est de la République démocratique du Congo ont été engagées, des défis persistent. Félix Tshisekedi, lors de ses récentes déclarations, a souligné la nécessité de continuer à observer les développements régionaux avant l’arrivée éventuelle des forces de la SADC en RDC, en référence aux feuilles de route de Nairobi et de Luanda.

En conclusion, le 43e Sommet de la SADC se profile comme une opportunité capitale pour renforcer les liens régionaux, favoriser une industrialisation équilibrée et jeter les bases d’une croissance économique durable et inclusive. À mesure que l’Afrique australe évolue, ce sommet offre une plateforme cruciale pour façonner collectivement l’avenir de la région, tout en respectant les traditions diplomatiques et les aspirations communes de ses nations membres.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.