AccueilAfriqueLe président Russe...

Le président Russe blâme les États-Unis pour la détérioration de la situation au Moyen-Orient

Par Kitemoko kosi, Journaliste chez Bisonews.cd

Moscou, le 10 octobre 2023 – Le Président russe, Vladimir Poutine, a brisé le silence de Moscou sur le conflit en cours entre Israël et le Hamas en pointant du doigt les États-Unis comme principaux responsables de la détérioration de la situation au Moyen-Orient. C’est lors d’une rencontre au Kremlin avec le Premier ministre irakien, Mohamed Chia al-Soudani, que Poutine a pris la parole pour la première fois sur ce sujet épineux.

Le dirigeant russe a exprimé son inquiétude quant à la gravité de la situation au Moyen-Orient, qualifiant l’actuel état des choses de « exemple clair de l’échec de la politique des États-Unis dans la région« . Poutine a accusé les États-Unis d’avoir tenté de monopoliser la résolution du conflit, sans se soucier de parvenir à un compromis acceptable pour les deux parties impliquées.

Selon Poutine, les États-Unis ont imposé leurs propres idées sur la manière de résoudre le conflit, exerçant une pression sur les parties en conflit sans tenir compte des intérêts fondamentaux du peuple palestinien. Il a souligné la nécessité de mettre en œuvre la décision du Conseil de sécurité des Nations unies visant à établir un État palestinien indépendant et souverain. Quoi qu’il se passe, la Russie insiste sur le fait que les dommages infligés à la population civile doivent être minimisés, voire éliminés, et appelle toutes les parties en conflit à agir en ce sens.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a également exprimé son soutien à la création d’un État palestinien, la qualifiant de « solution la plus crédible » au conflit entre Israël et le Hamas. Il a assuré que la Russie collaborerait avec la Ligue arabe pour mettre fin aux violences en Israël et à Gaza, en coopération avec les pays qui cherchent une paix durable au Moyen-Orient.

Il est important de noter que la Russie maintient depuis plusieurs années des relations cordiales tant avec les autorités israéliennes qu’avec les Palestiniens, ainsi qu’avec divers acteurs régionaux tels que l’Iran, l’Égypte et la Syrie. Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a également confirmé que la Russie prépare une visite du président palestinien, Mahmoud Abbas, bien que les dates précises ne soient pas encore fixées. « Nous continuons nos contacts avec les Palestiniens« , a-t-il ajouté.

La déclaration du Président Poutine marque un tournant dans la position de la Russie sur le conflit au Moyen-Orient et souligne l’importance de la recherche d’une solution pacifique qui tienne compte des intérêts des parties en conflit et de la population civile. La situation reste tendue, mais l’engagement de la Russie à promouvoir la paix dans la région offre un nouvel espoir pour la résolution de ce conflit complexe.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...