AccueilA la UneLe Président Tshisekedi...

Le Président Tshisekedi annonce un allègement progressif de l’état de siège dans le Nord-Kivu et l’Ituri

Le 12 octobre 2023, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a adressé la Nation pour évoquer l’état de siège en cours dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, situées dans l’Est de la République démocratique du Congo. Dans une allocution sans précédent, le chef de l’État a exposé sa décision de mettre en place un plan d’allègement progressif du régime de restriction de l’état de siège, tout en maintenant une pression constante sur les forces hostiles à la paix.

Une approche graduelle

Le Président Tshisekedi a annoncé son intention de mettre en œuvre un dispositif transitoire graduel, qui vise à mettre un terme à cette situation exceptionnelle. L’état de siège avait été décrété le 3 mai 2021 dans le but de lutter contre les groupes armés et de protéger les civils. Cette décision avait été mise en œuvre trois jours après son annonce.

Réflexion et consultation

Au fil du temps, diverses voix se sont élevées pour discuter de la levée de l’état de siège. Récemment, une table ronde a été tenue à Kinshasa, au cours de laquelle les participants ont formulé plusieurs recommandations, lesquelles ont été soumises au Président Tshisekedi. Cette réunion a constitué une étape importante dans la réflexion sur la situation actuelle.

Ce discours du Président Tshisekedi marque un tournant dans la gestion de l’état de siège dans ces deux provinces de l’Est de la RDC. L’annonce d’un allègement progressif montre la volonté des autorités de trouver un équilibre entre la sécurité des populations civiles et la recherche de solutions durables pour la région.

Il est important de noter que le Président a souligné l’importance de garantir la stabilité et la sécurité tout en restant fermement engagé en faveur de la paix. Cette décision, qui s’inscrit dans une démarche graduelle, devra être mise en œuvre avec prudence et en accord avec les exigences de la situation sur le terrain.

Le processus d’allègement progressif de l’état de siège dans le Nord-Kivu et l’Ituri sera suivi de près par la communauté nationale et internationale, en espérant qu’il puisse contribuer à l’instauration d’une paix durable dans la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.