AccueilA la UneRDC : Michel...

RDC : Michel Mwika restitue la somme de sa caution électorale aux donateurs

Michel Mwika, le président du Parti national pour la Nouvelle énergie du Congo (PNEC), a pris une décision surprenante. Après avoir échoué à déposer sa candidature à la commission électorale nationale indépendante (CENI) en vue de l’élection présidentielle prévue pour le 20 décembre 2023, Mwika a annoncé qu’il restituait intégralement la somme récoltée pour sa caution aux généreux donateurs.

Le candidat, qui avait réussi à rassembler la somme impressionnante de 160 000 000 millions de CDF, la somme exigée par la CENI pour le dépôt de sa candidature, a été confronté à un dilemme lorsque les preuves de paiement à la banque sont restées incomplètes.

Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, Mwika a expliqué sa décision en ces termes : « Nous n’avons pas certes réussi à déposer notre candidature à la commission électorale nationale indépendante CENI, mais nous avons réussi ensemble à faire germer la graine de l’espoir pour reprendre le destin du Congo en main, qui est un combat de chaque jour et de chaque citoyen patriote, car la RDC mérite un meilleur leadership, et cela doit être non négociable. Nous avons décidé de remettre l’intégralité de la somme que nous avons récoltée pour la caution à nos généreux donateurs, car l’objectif pour lequel nous avons fait cet appel aux dons n’a pas été atteint.« 

Cette décision, bien que surprenante, a été accueillie avec gratitude par les partisans de Mwika et par ceux qui avaient soutenu financièrement sa candidature. L’homme politique a tenu à remercier chaleureusement tous ceux qui ont cru en son projet et en celui de son parti politique, qui consiste à reprendre en main le destin du Congo.

Mwika a déclaré : « Vous étiez nombreux à nous accorder un soutien inédit et presque inespéré à trois mois du scrutin. Pendant près de trois semaines, vous vous êtes battus pour apporter notre ambitieux projet politico-citoyen de reprendre le destin du Congo en main. Vous y avez cru et vous y croyiez encore. Depuis que nous avons annoncé notre candidature, vous vous êtes mobilisés de diverses manières, tant sur le plan financier, humain, matériel et autres. »

Malgré tous les efforts déployés par les partisans de Mwika, il manquait toujours les preuves de paiement nécessaires pour finaliser le dépôt de la candidature. Une dérogation sollicitée auprès des animateurs de la commission électorale nationale indépendante pour obtenir un délai supplémentaire a été refusée, ce qui a scellé le sort de sa candidature.

Au-delà de cette décision, Michel Mwika a souligné son engagement à continuer à lutter aux côtés des travailleurs congolais, en particulier les agriculteurs, pour améliorer les conditions de travail. Sa décision de restituer la somme de la caution électorale montre son engagement envers la démocratie et l’intégrité dans le processus électoral, tout en mettant en avant la nécessité d’un leadership fort pour la République démocratique du Congo.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.