fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

samedi, mars 6, 2021
26,469
Personnes infectées
Updated on 06/03/2021 5:24 pm
3,325
Personnes en soins
Updated on 06/03/2021 5:24 pm
22,432
Personnes guéries
Updated on 06/03/2021 5:24 pm
712
Personnes mortes
Updated on 06/03/2021 5:24 pm

RDC : les chefs de confessions religieuses sollicitent les modifications de l’ordonnance de Félix Tshisekedi sur la gestion de fonds national de solidarité contre le Covid-19




Récemment nommés à la tête du fonds national de solidarité contre le coronavirus (FNSCC), les chefs des confessions religieuses ont  sollicité ce jeudi 30 avril  la modification de ses ordonnances du chef de l’état sur leur rôle dans la gestion de ces fonds, et ne souhaitent pas gérer les fonds collectés dans la lutte contre le covid-19. Il est nécessaire d’après eux, de garder leur statut de clergés. 

« Il s’agit des modalités pratiques de cet accompagnement. Donc, l’engagement des chefs des confessions religieuses reste là, ils n’ont pas démissionné, ils ont voulu simplement solliciter une modification de certaines dispositions pour que cet accompagnement corresponde à leur statut de clergé », a déclaré ce vendredi le Cardinal Fridolin Ambongo, coordonnateur du FNSCC.

Il ne souhaitent pas également gérer les fonds collectés pour lutter contre le coronavirus. Ils suggèrent au président de la république de créer une structure qui va s’occuper de la gestion de fonds.

« Les chefs des confessions religieuses restent là, ou acceptent d’accompagner le pays dans la gestion de ces fonds, dans une structure de gestion qui est comme « mutatis mutandis » une sorte de conseil d’administration pour conseiller le chef de l’Etat. Pour ceux qui le savent, la CENCO par exemple, a un institut de microfinance IFOD, ce ne sont pas les évêques qui sont là au quotidien, ce sont les laïcs », a ajouté le cardinal Fridolin Ambongo

Le FNSC va fonctionner durant toute la période d’état d’urgence sanitaire décrétée par Félix Tshisekedi le 24 mars dernier et qui a été prorogé. L’Etat, les entreprises publiques ou privées et les bailleurs de fonds vont alimenter le Fonds.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : les chefs de confessions religieuses sollicitent les modifications de l'ordonnance de Félix Tshisekedi sur la gestion de fonds national de solidarité contre le Covid-19 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.