Sécurité à Goma :...

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu...

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa...

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.

Trois raisons d’opter pour...

Le cuivre, précieux dans la construction, la plomberie et la médecine, gagne en popularité grâce à sa durabilité contre la corrosion et sa longue durée de vie sans maintenance complexe. Facile à entretenir et entièrement recyclable, ce matériau est aussi écologique, permettant de diminuer l'empreinte carbone.
AccueilEn continuPolitiqueMarche anti Malonda...

Marche anti Malonda : « les autorités de l’UDPS ont violé en flagrance l’ordonnance du chef de l’Etat proclamant l’état d’urgence sanitaire » (Commission défense et sécurité Ass. Nat)

Consécutivement à la marche pacifique de l’Union pour la démocratie et le progrès social-UDPS contre l’entérinement de Ronsard Malonda comme nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante-CENI, la commission de défense et sécurité de l’Assemblée nationale a dans sa réaction du vendredi 10 juillet, pointé du doigt les autorités de l’UDPS d’avoir violé volontairement l’ordonnance du chef de l’État, décrétant l’état d’urgence sanitaire en République démocratique du Congo.
Cette commission condamne la lapidation des forces de l’ordre, les tueries, et les actes de vandalisme observés lors de ladite manifestation. Elle demande également à la justice d’établir les responsabilités et d’ordonner les poursuites. Ensuite, elle appelle à la préservation de l’unité et la cohésion nationale chèrement acquises.
« La commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale condamne avec force la lapidation commise sur les hommes en uniforme ainsi que les tueries, actes de barbarie et de vandalisme et invite la justice à se saisir de tous les cas infractionnels, d’en établir les responsabilités et d’ordonner les poursuites; appelle tout le peuple congolais à sauvegarder l’unité et la cohésion nationale chèrement acquises; condamne les appels à la distribution et à l’usage des armes par certaines formations politiques », lit-on dans un communiqué contresigné Jaynet Kabila, présidente de la commission et Sedea Ngamo, rapporteur adjoint de la commission.
La commission défense et sécurité appelle le gouvernement de la République à assurer l’ordre public, de protéger les personnes et leurs biens. Elle rappelle en outre à ce dernier de veiller à ce que soit respecté la loi sur les partis politiques.
« La commission défense et sécurité demande au gouvernement d’assurer la  paix sociale, l’ordre public ainsi que la protection des personnes et de leurs biens; demande au gouvernement de faire respecter la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques dans toutes ses dispositions, spécialement en son article 29 »,  renchérit le document.
Cette commission dit avoir constaté notamment que lors de cette marche, les organisateurs (autorités de l’UDPS) ont notamment violé en flagrance l’ordonnance du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi proclamant l’état d’urgence sanitaire, les pertes en vies humaines des agents de l’ordre et des civiles, des destructions méchantes, et n’ont pas respecté l’interdiction de manifester annoncée la veille par le gouvernement pendant cet état d’urgence sanitaire.
L’UDPS a dans un communiqué établi un bilan provisoire de 6 morts, 92 blessés par balles et 115 interpellations. L’UDPS parle de trois décès à Kinshasa, 2 à Lubumbashi, et 1 à Goma.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : la construction de l’échangeur routier de Kolwezi, Félix Tshisekedi émerveillé par le travail de titan réalisé par le groupe EGMF

Grâce au boom actuel, Kolwezi, chef-lieu de la richissime province du Lualaba et coffre-fort des matières premières de la République Démocratique du Congo (RDC) veut ressembler petit à petit aux autres villes minières du monde à l'instar d'Accra au...

RDC : Muzito victime de sa proposition sur la construction d’un mur de séparation entre l’Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis...

RDC : Adolphe Muzito victime de sa proposition sur la construction d'un mur de séparation entre l'Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis du Congo  Pourquoi les impérialistes s'acharnent contre la proposition d'Adolphe MUZITO pour la  construction d'un...

Dossier Salomon Kalonda:  » Tshisekedi doit veiller que la justice ne soit pas utilisée pour régler des comptes aux adversaires politiques » (déclaration)

Le président de la République, Félix Tshisekedi doit veiller à ce que la justice ne soit pas utilisée comme une arme pour anéantir ses adversaires politiques.  C'est ce qu'a fait savoir  Me Jean-Claude Katende et Me Timothée Mbuya, respectivement, président...