fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, janvier 17, 2021
20,908
Personnes infectées
Updated on 17/01/2021 1:49 pm
5,470
Personnes en soins
Updated on 17/01/2021 1:49 pm
14,807
Personnes guéries
Updated on 17/01/2021 1:49 pm
631
Personnes mortes
Updated on 17/01/2021 1:49 pm

RDC : le mouvement citoyen (Lucha) dénonce la multiplicité des structures rattachés à la présidence de la République




Dans un point de presse tenu le lundi 23 novembre à Kinshasa, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) a dénoncé l’inefficacité dans l’action du chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ce mouvement citoyen juge inopportune la multiplicité des structures dont il qualifie de budgétivores rattachées à la présidence de la République.

D’après ce mouvement citoyen, la multiplicité de ces structures, sont la cause principale du dépassement budgétaire constater à la présidence de la République. La Lucha estime qu’il est inacceptable que la présidence de la République consomme autant de milliers de dollars alors que la population congolaise continue de vivre dans la misère la plus totale.

La Lucha dénonce également la justice du plus fort que continue à faire la loi dans le pays au détriment d’une justice distributive.

Ce mouvement de la société civile appelle, par ailleurs, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi de mettre en œuvre l’état de droit dont il a toujours prôné au risque que  ceci devienne un slogan creux.

Dans une déclaration dénommée « le peuple exige le changement et ne le décevez pas », la Lucha appelle également la justice à faire réellement son travail dans le traitement des contentieux judiciaires qui traînent encore à être résolu.

<< Nôtre pays la RDC traverse une grande crise politique occasionnée par les deux coalitions au pouvoir, notamment le Front commun pour le Congo FCC et le CAP pour le Changement CACH, prennant en otage le rêve de tout un peuple qui était de vivre réellement un changement dans le pays après l’alternance au sommet de l’état. Sur le plan général du pays, il est clairement démontré que tous les indicateurs sont au rouge, notamment sur le plan économique, sécuritaire, judiciaire mais aussi diplomatique. L’insécurité grandissante dans le pays, la lutte pour les positionnements dans les institutions, le non respect des textes, la dégradation continuelle des conditions de vie de la population, les réformes institutionnelles qui ne suivent toujours pas, le manque d’une justice distributive sont des signaux qui démontrent l’efficacité dans l’action du président de la République, >> a-t-elle déclaré.

Ce point de presse a été également une occasion pour la Lucha de dénoncer le licenciement de 192 agents de la société de communication orange depuis 2016.

D’après ce mouvement citoyen qui soutient la voix de ces agents, une action a été apportée devant la justice congolaise mais à ce jour aucune suite favorable n’a leur été accordée. La Lucha appelle la justice à se saisir rapidement de ce dossier pour rendre justice à ces agents qui sont des pères de familles.

RDC : le mouvement citoyen (Lucha) dénonce la multiplicité des structures rattachés à la présidence de la République 1

La Lucha fait un constat amer de l’exécution de travaux de saut de mouton à Kinshasa.

La Lucha constate avec amertume la stagnation l’exécution dans l’exécution travaux de sauts- de mouton lancée il y a près de deux ans déjà à Kinshasa. Ce mouvement citoyen fait remarquer jusqu’à ce jour qu’aucun saut-de-mouton n’a été mis à la disposition du public.

La Lucha estime que ces travaux sont à la base des embouteillages dans la ville de Kinshasa mais plus encore, à l’augmentation du prix de transport dans la capitale congolaise. Cette situation d’après ce mouvement citoyen, paise considérablement sur le pouvoir d’achat de la population qui vit déjà une situation inédite.

Sur le taxe « RAM »

S’agissant de l’instauration de la nouvelle taxe sur les utilisateurs des téléphones mobiles en République démocratique du Congo, la Lucha rappelle le ministre de poste et télécommunication que seul le parlement est habilité à autoriser l’instauration d’une nouvelle taxe en République démocratique du Congo.

<< Son initiative sur le taxe RAM doit d’abord bénéficier du soutien du parlement, au cas contraire, cette taxe souffrira du manque des soubassement juridiques. À cet effet, nous demandons au ministre Kibasa de sursoir son initiative vu notamment le contexte économique précaire du moment. Cette initiative risque d’appauvrir encore plus la population congolaise,>> a fait savoir ce mouvement citoyen.

Les inquiétudes de la Lucha sur la multiplicité des structures budgétivores à la présidence de la République

<< Nous assistons à la multiplicité des structures budgétivore qui consomment et dilapident les finances publiques. Nous dénonçons notamment des nominations dans des structures de l’état, sans un recrutement au préalable, basé sur les compétences. Ceci a comme conséquence, l’inefficacité dans la gestion de la chose publique à tout le niveau. La Lucha appelle chacun en ce qui le concerne à faire preuve de responsabilité de la gestion du pays>>, a-t-elle conclu.

En outre, la lutte pour le Changement Lucha exige la mise en service des sauts- de-mouton déjà achevés mais aussi l’accélération des travaux en cours d’exécution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : le mouvement citoyen (Lucha) dénonce la multiplicité des structures rattachés à la présidence de la République 3

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.