Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilEn ClairBarnabé Kikaya Bin...

Barnabé Kikaya Bin Karubi : « ils ont essayé de me réduire au silence »

Barnabé Kikaya Bin Karubi est en exil dans un pays africain depuis juin 2021. Il dit craindre pour sa sécurité. Il a quitté Kinshasa en catimini, dit-il, parce que sa vie était en danger. Ancien ministre, député honoraire, membre fondateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), il était ces derniers mois parmi les rares caciques de l’ancien régime à être maintenu dans l’entourage restreint de Joseph Kabila.

« J’ai quitté le pays. J’ai décidé d’aller en exil. Je ne l’ai pas fait de mon propre gré. J’ai été contraint de vivre en clandestinité pour éviter une justice aux ordres, un appareil judiciaire utilisé pour régler les comptes aux adversaires politiques. J’ai eu des antidations, des appels anonymes, des dossiers montés », a t-il dit à ACTUALITE.CD

Selon lui, il a été victime de sa relation avec Joseph Kabila.

« Ma proximité avec l’ancien chef de l’Etat et mes analyses critiques de la nouvelle gouvernance du président Félix Tshisekedi ne plaisent pas au pouvoir actuel. C’est la raison pour laquelle ils ont essayé de me réduire au silence en inventant des dossiers qui n’ont ni tête ni queue ».

Ancien ambassadeur en Grande Bretagne, Barnabé Kikaya Bin Karubi était également le dernier conseiller diplomatique de Joseph Kabila. Il a été cité dans une affaire d’utilisation des cartes bancaires reliées au compte général du trésor public. Dossier pour lequel il avait été convoqué par le parquet avant son exil.

« Je suis le seul sur la centaine de personnes citées dans cette affaire à être convoqué au parquet. Pourtant, c’est moi le plaignant contre un journaliste pour imputation dommageable. J’ai été transformé en accusé. Il y a anguille sous roche ».

Il rejette les accusations portées contre lui et égratigne encore le pouvoir en place.

« Je n’ai jamais entrepris une démarche quelconque pour me voir octroyer cet avantage de fonction de manière régulière par l’Etat. C’est l’Etat qui a désactivé cette carte aussitôt la cessation de fonction. Il n’y avait aucune volonté ou démarche maffieuse de ma part dans l’accès à la fameuse carte aujourd’hui incriminée par le nouveau pouvoir. Ce pouvoir tolère la même pratique pour près de 70 conseillers à la présidence de la République et ailleurs ».

Depuis la rupture de l’alliance entre Félix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila, Barnabé Kikaya Bin Karubi est la troisième personnalité de l’ancien régime à quitter le pays et à se déclarer en exil. Avant lui, Kalev Mutond, ancien administrateur général de l’Agence nationale de renseignements (ANR) avait décidé de quitter le pays. Il se trouve aussi dans un autre pays africain, d’après son témoignage sur ACTUALITE.CD. John Numbi est également recherché par la justice. Lui non plus n’aurait pas quitté le continent, bien que loin du pays.

Actualité.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU