Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneRDC : du...

RDC : du scandale géologique aux scandales miniers !

Sans conteste, la RD Congo demeure un scandale géologique. Ironie du sort : la face B de la médaille révèle que sous ses gisements de cuivre et de cobalt sont enfouis beaucoup de scandales miniers. Le président Tshisekedi l’a dénoncé au Conseil des ministres du 17 septembre 2021.

Le chef de l’État «a déploré les différents scandales d’exploitation illégale des ressources minières». Il a épinglé, notamment, le cas de plusieurs opérateurs économiques – personnes physiques ou morales – détenant des permis de recherche mais se livrant impunément à l’exploitation. D’où son instruction au gouvernement de diligenter des enquêtes au Cadastre minier.

Pour l’homme de la rue, dénoncer des scandales miniers n’indique peut-être l’ampleur ni de la fraude ni du manque à gagner pour le trésor public. Relativement récent, le phénomène s’est amplifié depuis ces trois dernières décennies.

Il se caractérise par l’intensification des exploitations dites artisanales, œuvrant sous couvert des dignitaires tant politiques que militaires au pouvoir. Bénéficiant des immunités, ces exploitations sont de facto exonérées d’impôts envers le trésor public.

Qui plus est, ces artisans empiètent délibérément sur les concessions industrielles privées, soulevant des conflits et mettant en insécurité juridique les investissements privés étrangers. En fin de compte, elles ternissent l’image de la République à l’international.

Les incohérences héritées de l’ancien régime ne doivent pas résister à la bourrasque du changement. Aussi l’opinion publique accueille-t-elle favorablement l’audit programmé du registre des droits miniers et de l’ensemble des activités minières. Cet exercice permettra d’identifier les failles du système actuel et de normaliser rapidement la situation au profit de l’État, du peuple et des investisseurs honnêtes.

Le Potentiel /Bisonews

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.